You are here

Ne jamais confondre mouvement et action. Ernest Hemingway

Hemingway

Ne jamais confondre mouvement et action. Ernest Hemingway

Ernest Hemingway, né le 21 juillet 1899 à Oak Park dans l’Illinois aux États-Unis et mort le 2 juillet 1961 à Ketchum (Idaho), est un écrivain, journaliste et correspondant de guerre américain.
Dans les sociétés frénétiques dans lesquelles nous vivons, il est d’usage d’amalgamer mouvement et action. L’action existe lorsque le corps ou l’esprit se met en mouvement. Or, nous agissons par automatisme, par conditionnement, ce qui est le plus souvent l’inertie plutôt que l’action à proprement parler qui se manifeste. L’agitation extérieure que crée le mouvement est nécessaire pour notre reconnaissance sociale. Nous avons besoin de validation. L’absence de mouvement visible conduit à une suspicion de paresse de la part de nos semblables, voire à une condamnation. C’est pour éviter un inconfort que l’on imite la frénésie ambiante. Cependant, il n’y a rien de plus actif qu’un esprit qui pense, qui médite. Quand on prend du recul sur soi et sa vie, on ne peut en même temps manifester un mouvement exalté. La pensée claire implique un corps reposé et détendu. Pour prendre les meilleures décisions, il faut s’être au préalable “arrêté”. Quand on stoppe sa course, on respire et c’est notre cerveau qui prend le relais.
Le but de l’action est de toujours se matérialiser tantôt sous la forme de mouvement, tantôt sous la forme de réflexion. C’est à chacun de nous d’estimer la juste combinaison entre ces deux expressions, pour toujours être dans l’action la plus véritable même si rien n’est visible en surface.

Related posts

Laisser un commentaire

Guide vers l'entrepreunariat

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.