You are here

Prendre l’habitude de ne pas prendre des choix qui tiennent en compte l’argent

Nous ne vivons pas dans un monde idéal, il faut de l’argent pour vivre et avoir une vie honorable. Il est cela dit dangereux de vouloir vivre sa vie de manière à constamment optimiser son existence financière.

L’argent est un paramètre qui entre dans l’équation du bonheur, rien de plus

N’avez-vous jamais eu l’impression que l’un de vos choix importants de vie a été parasité par l’appât du gain ? L’éducation que l’on reçoit depuis tout jeune nous pousse à faire le bien non pas pour le bien mais pour une récompense ou éviter des punitions. Ce type d’éducation nous conduit à avoir un rapport intéressé dans tous les choix que l’on peut faire. Naturellement, à l’âge adulte, on se dirige vers des choix sans cesse motivés par le gain. C’est une chose d’avoir conscience des réalités matérielles de la vie, ç’en est une autre de vouloir constamment baser ses décisions sur des motivations extrinsèques (argent, statut etc.) qui ne tiennent pas compte de ce qu’on aime et notre être profond. À la longue, on finit usé et on peut arriver à une impasse.

Ce que vous gagnez n’est pas toujours clair

L’argent est la variable qui est en quelque chose sûre : je vais faire telle chose parce qu’elle m’apporte tant d’argent. Le problème étant qu’il y a un nombre incalculable de choses que je peux gagner qui ne sont pas quantifiables monétairement dans les diverses aventures de l’existence. Voici une liste de choses que vous pouvez accumuler qui ne sont pas quantifiables autant que l’argent : l’expérience, des leçons de vie, l’amitié de gens que l’on rencontre, l’honneur de faire un travail digne par exemple, le plaisir que procure l’activité en question en encore l’amélioration de notre caractère lié au dépassement des difficultés. Tout cela est loin d’être connu d’avance alors il est illusoire de croire que nos choix sont optimisés sous prétexte qu’ils ont été faits en ayant une connaissance monétaire des enjeux.

Pensez chaque jour comme si vous aviez 10 millions d’euros sur votre compte en banque

Pour progresser, il faut savoir se mettre dans la peau de la personne qu’on n’est pas encore, a fortiori dans la peau de la personne que l’on veut être. L’expression la plus pure de notre nature humaine se fait au travers de notre liberté. L’argent nous procure la liberté de faire ce que l’on veut, c’est n’est pas une fin en soi mais un moyen d’accomplir des choses qui comptent vraiment pour nous. À présent, faites un exercice mental quotidien, imaginez que vous avez suffisamment d’argent dans votre compte pour ne plus à avoir à vous inquiéter. Que feriez-vous si vous étiez libre financièrement ? Continueriez-vous le travail que vous faites actuellement ? Choisiriez-vous de faire les mêmes activités que vous faites le week-end ou sur votre temps libre en général ? Si oui, cela veut dire que vous êtes en bonne voie. Sinon, cela veut dire qu’il faut que vous changiez de cap dans votre vie.

Cet exercice mental va vous aider à prendre de meilleures décisions

Si vous vous mettez chaque jour, quelques minutes dans la peau de quelqu’un qui ne se soucie plus de l’argent, vous allez pouvoir acquérir une précieuse clarté pour vos choix. Une personne libre est quelqu’un qui n’a pas plus vraiment un rapport intéressé au monde, elle choisit de faire les choses pour ce qu’elles sont et non plus pour ce qu’elles lui apportent. Se mettre dans la peau de quelqu’un libre financièrement vous permet d’élever votre conscience, de prendre de la hauteur et de voir là où vous pourriez vous diriger.

Le monde de demain sera plus riche

Vous ne vous en rendez pas compte mais le monde devient de plus en plus riche. La productivité horaire dans les pays développés a été au moins multipliée par 28 en moyenne en 135 ans (de 1870 à 2005) sous l’effet de la mécanisation, de l’amélioration des processus, de la formation du personnel, de l’automatisation et plus récemment avec le recours à l’intelligence artificielle. La population humaine n’a pas augmenté de la même manière dans le globe, ce qui veut dire que la richesse totale créée par habitant serait bien plus grande aujourd’hui qu’il y a 150 ans si elle était répartie entre chaque habitant de la planète. Cette tendance s’accentue et s’accélère du fait des prouesses exponentielles de la technologie. En moyenne, les gens vont améliorer leurs conditions de vie et ce, même si la richesse est encore très inégalement répartie. Votre souci ne devrait pas être l’argent en réalité …

Le monde de demain sera plus détruit

La nature part en fumée au moment où je vous écris, aux quatre coins de l’hémisphère nord. La productivité a augmenté en partie à cause de l’exploitation des ressources naturelles. Ces ressources s’épuisent et le monde va de plus en plus mal d’un point de vue écologique. Il y a une corrélation évidente entre richesse et empreinte carbone : plus vous êtes riche, plus vous avez tendance à polluer, parce que vous consommez davantage que la moyenne.

Il est impossible de rechercher des buts purement altruistes

Vous ne pourrez jamais faire fi de la finitude de votre être. Vous serez nécessairement motivé par des besoins physiologiques et égocentriques. Cela dit, le progrès humain consiste à embrasser des causes sans cesse plus grandes. Lorsque vous arrivez à ne plus penser à l’argent, vous avez un rapport plus autotélique* et plus altruiste au monde. Le monde de demain sera contrasté : riche et endommagé d’un point de vue environnemental, votre mission, si vous l’acceptez sera de vivre heureux et le premier signe que vous y serez arrivé est que vous rendrez heureux votre environnement (ce qui vous environne, vos proches, vos amis et la nature en définitive).

* D’après Wiktionnaire: Qui n’entreprend une activité pour d’autre but que l’intense satisfaction qu’elle procure, en parlant d’une personne. Qui n’est entrepris pour d’autre but qu’elle-même, en parlant d’une activité. Qui n’a d’autre but que soi-même, en parlant d’un objet artistique.

Related posts

Laisser un commentaire