You are here

Comment apprendre des erreurs des autres ?

Votre vie n’est pas assez longue pour apprendre de vos propres erreurs, c’est pourquoi vous devez vous faire un point d’honneur à apprendre des autres d’autrui.

Les erreurs sont bien documentées, nous sommes simplement trop orgueilleux pour aller les lire

L’orgueil est un péché capital, mais plus qu’en religion, dans le domaine du développement personnel, l’orgueil nous empêche de progresser. L’orgueil nous fait croire que nous sommes différents (a fortiori supérieur) aux autres, c’est pourquoi nous ne prenons pas la peine de prêter l’oreille et d’écouter attentivement ce qu’ils ont à nous dire. L’orgueil nous conduit à commettre nous-mêmes les erreurs qu’on aurait pu apprendre d’autrui, ce qui est un coût en temps, en énergie et en opportunités. On n’a pas besoin de réinventer la roue pour réussir, savoir assimiler l’héritage de ceux qui nous ont précédés suffit à nous mettre sur de bons rails pour réussir. Pour commencer à apprendre des autres, c’est de cultiver sa propre humilité qui nous rend plus réceptif à ce qu’on peut lire ou entendre.

Voici une citation que j’aime bien en lien avec ce sujet :

Celui qui sait qui sait, écoute-le. Celui qui ne sait pas qu’il sait éveille-le. Celui qui sait qu’il ne sait pas, éduque-le. Celui qui ne sait pas qu’il ne sait pas, fuis-le. Lao Tzu

Cultiver l’humilité

L’humilité est la pierre angulaire qui nous permet d’apprendre des autres. Pour la développer, il faut se confronter à la vie et constater par soi-même qu’on ne sait pas grand-chose. S’exposer volontairement à des défis difficiles (physiques ou intellectuels) est un bon moyen de gagner en humilité. Si vous évitez la difficulté et ne vous confrontez jamais à ce que vous êtes vraiment, il est facile d’être orgueilleux ou arrogant. Faites des sports de combat, entreprenez des études difficiles (médecines, droit etc.), vous allez voir que vous serez obligés de devenir plus humble pour réussir.

Devenez spirituel

Une manière de devenir plus humble, c’est de commencer votre parcours spirituel (l’inverse est vrai également). Plus la vie sera douce avec vous, moins vous serez enclin à vous lier à Dieu, alors recherchez l’inconfort pour ressentir le besoin de rentrer en communion avec Dieu.

Où trouver les erreurs des autres ?

Il existe des millions de livres, vous pouvez apprendre de la biographie des gens. Apprenez à devenir un chercheur d’idée. Une fois que vous rencontrez une nouvelle idée intéressante, arrêtez-vous de lire et méditer sur la profondeur de cette pensée. La sagesse est de la connaissance à laquelle on a appliqué de la réflexion et de la mise en pratique. Tentez de trouver des parallèles avec votre vie quand vous lisez et essayez de trouver une issue pratique aux enseignements que vous pouvez glaner ici et là.

Tous les gens sont vos maîtres

Vous pouvez apprendre des gens en bien et en mal. Les défauts et les qualités des personnes qui vous entourent peuvent vous éduquer. Si vous identifiez un défaut, demandez-vous si vous l’avez aussi. Si vous observez une qualité, essayez de la développer en vous. Cela dit, essayez toujours de maintenir une certaine distance afin que les gens ne vous contaminent pas de leurs défauts.

Les erreurs sont souvent liées à un manque de vertu

Une grande partie des erreurs que l’on commet (celles qui ont un impact important sur notre vie) est lié à une lacune d’ordre morale. Les erreurs que l’on commet par ignorance ne sont en général pas les plus préjudiciables. Mais lorsque vous touchez à un point d’ordre éthique, vous vous exposez à des conséquences plus importantes. Si vous trahissez un ami, si vous mentez consciencieusement, etc., vous pouvez subir des conséquences graves sur votre bien-être parce que vous aurez atteint votre capital d’honneur. C’est pourquoi il est toujours instructif de lire des livres philosophiques, spirituels ou éthiques afin de se constituer de solides bases morales si on n’a pas pu les acquérir en famille.

Traitez votre cerveau comme une intelligence artificielle pour prendre les meilleures décisions

Une intelligence artificielle a besoin d’un grand nombre de données et différentes procédures pour fonctionner. C’est par la répétition et l’entraînement avec des millions de données qu’elle peut être précise pour donner des préconisations ou afficher des résultats avec une grande précision. Le cerveau humain fonctionne un peu de la même façon, il a besoin de collecter des informations (par la lecture, la formation, etc.), de les mettre en pratique et d’observer le décalage entre le résultat et ses prédilections. Vous pouvez donc accumuler du savoir en lisant de manière vorace tout en essayant de même en pratique ce que vous apprenez et d’observer les autres personnes autour de vous (par exemple via un Master mind ou des groupes dans des thèmes précis). C’est le moyen le plus rapide d’apprendre des erreurs d’autrui.

En résumé :

– Votre vie ne suffira pas si vous ne deviez apprendre que de vos erreurs
– Vous devez vous astreindre à apprendre des gens qui vous entourent soit en les imitant pour obtenir le même résultat soit en faisant l’inverse pour ne pas obtenir les mêmes résultats
– Vous pouvez traiter votre cerveau comme une intelligence artificielle et accumuler des connaissances livresques tout en essayant de les mettre en pratique

Related posts

Laisser un commentaire