You are here

6 mythes de l’amour

6 mythes de l'amour

Aimer est peut-être la chose la plus dur à faire, n’est-ce pas ? 

Pourquoi cela ? Découvrons ensemble certaines fausses idées répandues sur la question. Comprenons ainsi l’exigence qu’implique l’amour.

1- L’amour est un sentiment 

Pour aimer quelqu’un, il faut tout d’abord savoir s’aimer soi-même, ce qui n’est pas toujours évident. Souvent, l’amour dont on parle n’est pas le vrai. C’est plutôt une fuite en avant. 

D’autre part l’amour véritable est rare car souvent nous sommes emprisonnés dans une bulle narcissique qui nous empêche de voir ou de comprendre ce que l’autre veut. 

L’amour n’est pas qu’un sentiment lyrique, c’est avant tout un niveau de conscience qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même. Le véritable amour n’est pas égoïste, il est magnanime, il dépasse toutes les conditions de classe, de race ou de religion. 

Aimer, c’est exigeant, car cela implique de puiser ce qu’il y a de plus beau en nous mais cela nous met à nu et peut nous rendre un peu vulnérable. Tout le monde n’est pas prêt à se mettre à nu, il y a trop de risques à prendre pour certains, c’est pourquoi le vrai amour ne court pas les rues.  

2- Les relations à distance ne fonctionnent pas 

La distance est à l’amour ce que le vent est au feu : Elle éteint le petit. Elle attise le grand.

Cette phrase résume bien l’idée que le véritable amour fait fi des distances. Si votre amour est grand, il pourra endurer les plus grandes épreuves, la distance ne peut venir à bout de l’amour que vous avez pour quelqu’un si celui-ci est vrai. 

3- Si vous trouvez l’amour vous trouverez le bonheur

Cette phrase est fausse en soi parce que l’amour avec un petit a, c’est-à-dire l’amour romantique n’apporte pas le bonheur, c’est en réalité l’inverse. C’est de cultiver le bonheur qui vous permettra de trouver l’amour. 

Néanmoins, si l’on parle de l’amour comme état de conscience, c’est-à-dire l’amour avec un grand A, cette déclaration est vraie, le bonheur est l’un des effets consécutifs à l’amour véritable. 

4- On peut aimer plusieurs personnes à la fois 

Une tendance récente est celle du polyamour, c’est-à-dire l’idée d’aimer plusieurs personnes à la fois. Cette idée est un succédané, une imitation d’amour. Il naît de la non volonté de s’engager dans un monde consumériste. Le polyamour est une uberisation de l’amour, c’est une précarisation des conditions de cet amour et de la dignité des deux partenaires qui en découle. 

Dans le polyamour, on pense pouvoir gagner en liberté, en flexibilité comme tous le pensent à propos de la nouvelle économie. Cependant, quand il n’y a pas d’engagement, il y a toujours quelqu’un qui en ressort lésé. Le polyamour est un terme à la mode pour cacher une réalité plus méprisable, celle de la volonté d’être infidèle sans assumer la honte sociale qui l’accompagne. 

5- Aimer, c’est s’oublier

La littérature et le cinéma ont beaucoup aborder le thème de l’amour romantique. Or, cet amour tel qu’il est décrit n’est souvent en réalité que de l’attraction et l’aliénation qu’il cause chez l’être aimant. 

Le véritable amour peut entraîner une obsession, néanmoins, il faut savoir raison garder. En effet, un véritable amour est la rencontre de deux consciences, deux individualités. On ne peut pas créer d’amour sain si l’une des parties s’efface. La passion est ce qui est le plus souvent confondu avec l’amour.

6- L’amour se trouve

L’amour est souvent associé à une rencontre. Rien n’est moins vrai. L’amour, le véritable est un verbe, une action et non une circonstance. Par conséquent, l’amour se construit jour après jour. L’amour n’est pas la loterie à laquelle on gagne mais plutôt l’entreprise que l’on crée et dont on prend soin au quotidien, c’est un jardin dont on doit s’occuper tous les jours si on ne veut pas que les fleurs fanent. 

Related posts

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com