You are here

Pourquoi apparaissons-nous naïfs quand on est bienveillant ?

bienveillants

Les gens qui évoluent à différents niveaux émotionnels au quotidien ne peuvent pas se comprendre, ceux qui sont plus élevés ressentent de la compassion à l’égard de ceux qui ressentent des énergies basses tandis que ces derniers les méprises. 

La bonté est vue comme étant naïve par les ignorants parce que leur vision est étriquée, ils vivent dans la rareté, dans un dualisme gagnant-perdant. La sécheresse de leur cœur les aveugle et les empêche de voir qu’un moment de générosité peut procéder d’une abondance dans un rapport gagnant-gagnant. 

L’idéologie gardant-perdant conduit à avoir peur ou à haïr puisqu’autrui est vu comme étant une menace. Celui ou celle qui n’arrive pas à se ressourcer dans la spiritualité dont les potentiels d’énergie sont infinis, est contraint de voir le monde dans une finitude matérielle. Celui qui ne peut se ressourcer à la source divine est limité par le monde d’ici-bas qui peut lui sembler hostile car semble-t-il, beaucoup de gens se partagent un territoire et des ressource limités. Cette incapacité à puiser dans les forces divines engendre une attitude prédatrice vis-à-vis de l’environnement et des hommes. 

Ainsi, quand on ignore que l’énergie peut être infinie, il paraît stupide voire dangereux d’être bon et généreux parce qu’on peut se retrouver à la merci de profiteurs qui se réjouiront de notre crédulité. Or ces derniers ignorent que la vrai bonté n’attend rien en retour, elle est inconditionnelle, c’est une émanation du cœur, elle est la conséquence d’une vie pure connectée à la transcendance. 

Ceci explique pourquoi il est vain pour quelqu’un de comprendre le magnanime s’il ne fait pas lui-même l’effort d’élever sa conscience. Sans cet effort, il se trompera, son jugement ne sera dévoyé par son propre être. Sans connaître la cause on ne peut qu’ignorer la conséquence. 

Related posts