You are here

L’effet Télomère

télomère
 Un condensé du livre d’Elisabeth Blackburn et Elissa Epel, The Telomere Effect

Comprendre les mécanismes du vieillissement et les utiliser à son profit, tel est la vocation de ce livre.

La structure de nos cellules conditionne le vieillissement

Les cellules de notre corps se régénèrent fréquemment afin de nous maintenir en bonne condition. Cependant, certaines d’entre elles ne peuvent se régénérer qu’un nombre de fois limité, on les appelle cellules de la sénescence, signifiant littéralement cellule du vieillissement. Lorsque ces cellules sont endommagées, elles auront des conséquences négatives sur d’autres parties du corps en envoyant des signaux inflammatoires. Ceci aura conduira à un moins bon fonctionnement du corps.

Les télomères

Le vieillissement d’une personne dépend avant tout de la durée de vie de ses télomères car ils conditionnent une réaction en chaîne. Les télomères se trouvent aux extrémités des chromosomes et lors de la division cellulaire, ils auront tendance à être raccourcis. Plus il y de divisions cellulaires, plus les télomère seront courts. Les télomères ont un rôle protecteur des chromosomes, mais lorsqu’ils sont trop courts ils ne peuvent plus les protéger correctement. Ceci aura pour conséquence d’arrêter la croissance des cellules (le chromosome n’ayant plus son rôle codant), ce qui conduira à la sénescence, à l’étape de non régénérescence. Ainsi, quelqu’un qui s’exposera de manière excessive au soleil aura des cellules de la peau qui auront effectué plusieurs cycles de régénération pour finalement atteindre le stade de la sénescence, conduisant à une peau âgée.

L’enzyme réparateur

Pour éviter l’effet délétère des divisions cellulaires sur les télomères, il existe une enzyme appelée télomérase. La télomérase permet de restaurer l’ADN perdu lors des divisions cellulaires. Cette enzyme est produite naturellement par le corps mais dans des quantités limitées. Il existe une manière de compenser la diminution de la production de télomérase en consommant des compléments alimentaires qui toutefois doivent être consommer dans des proportions réduites.

Le stress agit sur le vieillissement

Un stress répété endommage les télomères et donc accélère le vieillissement. Cependant, il existe deux types de stress, l’un avec des émotions positives aux conséquences favorables, l’autre avec des émotions négatives (cf. article). Les pensées qu’elles soient positives ou négatives impactes les télomères.

Repos et exercices

Le sport fait de manière régulière mais sans excès joue un rôle favorable sur les télomères. Il est d’autre part important de bien dormir. Le cerveau durant le sommeil agit sur la régénérescence cellulaire car il régule l’horloge interne. En ayant des nuit plus courtes, on ne laisse pas suffisamment de temps à nos cellules de se réparer. Il convient de dormir 7 heures au moins chaque nuit pour profiter au mieux des effets bénéfiques du repos.

Un léger excès de poids n’est pas grave

Ce qui compte aussi dans le vieillissement c’est d’éviter de faire de l’hypertension artérielle, d’avoir du cholestérol ou de faire de la résistance à l’insuline. Les problèmes cardiaques, les cancers ou le diabètes sont bien plus impactant sur la santé que un simple excès de poids. Manger des fruits et légumes ainsi que de boire du thé vert a un impact positif sur le vieillissement en apportant des antioxydants.
Vivre dans un quartier propre et en sécurité aura un impacte positif sur les télomères et donc sur le vieillissement également.
[grwebform url= »https://app.getresponse.com/view_webform_v2.js?u=hznwc&webforms_id=13619101″ css= »on » center= »off » center_margin= »200″/]

Related posts