You are here

La congestion cérébrale

congestion cérébrale

Notre cerveau fonctionne à certains égards comme un ordinateur : il performe moins bien lorsqu’il a plusieurs applications qui sont exécutées en arrière-plan. 

Quelles sont ces applications ? Comment affectent-elles notre efficacité quotidienne ?

Il s’agit de pensées plus ou moins conscientes. Lorsqu’on tente de faire plusieurs choses à la fois, on parasite notre concentration. De même, si nous pensons à un problème que nous n’avons pas résolu, il reste bloqué au fond de notre esprit et nous empêche de vivre l’instant présent. 

Attention, il est possible de faire bien plusieurs choses à la fois, seulement si une seule d’entre elles requiert notre véritable concentration. Ainsi, vous pouvez tout à fait nettoyer votre salon en écoutant un podcast ou courir en écoutant un livre. C’est à vous d’évaluer si les deux actions peuvent entrer en conflit. 

Toutes ces pensées parasites parcourent notre esprit tout au long de la journée. Pour y remédier, il convient d’effectuer une sorte de “batch processing”, c’est-à-dire un traitement par lots de toutes ces données. Pour cela, il faut que vous donniez du temps à votre inconscient et votre conscience de travailler en symbiose : la pensée consciente s’arrête un moment pendant que votre inconscient traite ces informations. En somme, vous devez vous mettre à pratiquer des activités qui permettent finalement à votre esprit conscient de “se reposer”. Il s’agit avant d’activités telles que la méditation et certaines activités physiques. Ici, pas question d’écouter un livre ou une émission de radio car vous ne permettrez pas à votre esprit conscient de se déconnecter. 

Combattre la voracité informationnelle

Il vous faut par ailleurs vous défaire de cette boulimie d’information qui nous gagne tous un peu. Vouloir connaître à chaque instant de la journée ce qui se passe dans le monde ne peut pas vous aider à progresser véritablement dans la vie à moins que votre activité professionnelle en dépende. 

C’est l’un des écueils les plus tentants car l’information est gratuite et disponible en masse sur tous les sujets. Pourtant, ne pas y céder pourrait vous donner un avantage indéniable. En décidant volontairement de réduire votre volume d’informations ingérées chaque jour, vous vous comportez en sportif de haut niveau vis-à-vis de son alimentation. Si vous êtes plus sélectif dans les informations que vous consommez, vous allez d’une part “alléger votre esprit” tout en donnant plus de poids aux contenus qualitatifs. De préférence, il vous faut vous perfectionner dans les thématiques ayant un lien direct avec vos objectifs à court et moyen terme.  

Comprenez, la congestion cérébrale est votre plus grande ennemie lorsqu’on parle de productivité. Vouloir faire quelque chose sans y mettre son cœur ou son âme parce que votre esprit est ailleurs ne vous apportera que de maigres résultats. Faites l’effort de savoir ce qui vous plaît vraiment, ce qui vous anime. Choisissez d’éliminer les tâches qui n’apportent pas de valeur à votre vie et vos projets. Ceci explique pourquoi il est plus que nécessaire de faire l’effort au quotidien de remettre en question nos actions, les plus anodines soient-elles. Ainsi, vous pourrez petit à petit apporter de la clarté au quotidien. Soyez scrupuleux, veillez à préserver les 4 ressources les plus importantes directement corrélées à votre réussite : votre temps (pendant lequel vous consacrez votre attention), votre énergie, votre moral et votre concentration. Ces quatre écuyers sont à votre service, mais c’est à vous de les protéger en éliminant ce qui pourrait entraver leur chemin. Si vous ne vous comportez pas en chevalier protecteur vis-à-vis d’eux, ils ne pourront pas vous apporter leur aide précieuse.

Related posts