You are here

Le pouvoir de l’habitude ou l’habitude du pouvoir

habitude

La différence entre qui vous êtes et qui vous voulez être réside dans ce que vous faites. Charles Duhigg

« Le pouvoir des habitudes » aide à comprendre pourquoi les habitudes sont la clé de tout c’est-à-dire en quoi elles impactent notre vie, notre travail et nos relations.

Les idées principales du livre sont les suivantes :

  • Les habitudes sont conditionnées par trois éléments : un signal -> une action (ou routine) -> une récompense (-> signal etc.)

Le signal est le déclencheur qui indique au cerveau qu’il faut démarrer une certaine routine. La routine indique comment faire, penser ou ressentir l’exécution. Enfin la récompense aide à déterminer la valeur d’une habitude et si cela vaut la peine de s’en rappeler ou pas.

Comment mettre en place une nouvelle habitude :

  • Penser à une nouvelle habitude que vous souhaitez créer et notez-la (ex : courir quotidiennement)
  • Penser à un signal qui vous permettra de déclencher l’exécution de cette habitude (ex : la pris d’un café ou la sensation d’ennui ou d’étouffement)
  • Notez ensuite la récompense systématique que vous souhaitez associer (ex : une bonne douche ou la sensation de bien-être qui suit la pratique de la course)

La récompense doit avoir suffisamment de valeur pour qu’elle vous donne envie de reproduire l’action

Selon l’auteur, il faut en moyenne deux mois pour qu’une action répétée quotidiennement devienne une habitude. A partir de ce moment-là, l’action rentre dans l’état d’autopilote qui implique un minimum de volonté pour être exécuté.

Pour changer une habitude, il faut agir seulement sur l’élément action de la boucle :

Si vous voulez arrêter de consommer de la caféine, plutôt que de vouloir changer l’ensemble du processus : envie d’un café -> boire un café -> satisfaction d’avoir bu un café, il convient simplement de changer le café caféiné par un café décaféiné. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la motivation d’une mauvaise habitude ne réside pas dans l’action en elle-même mais dans la récompense qui en découle. Le cerveau bien que ne recevant pas la caféine aura tout de même l’impression d’avoir bu un café comme à l’habitude.

Le pouvoir de la volonté est l’habitude la plus importante et vous pouvez le renforcer en agissant sur trois éléments

Trois composantes essentielles du pouvoir de la volonté :

  • Faire quelque chose qui requiert une grande discipline : faire un régime qui consiste à retarder la gratification immédiate (le plaisir de manger est remplacé par le plaisir d’être en forme ou plus attractif
  • Anticiper à l’avance le pire : envisager le pire aider à mieux le surmonter
  • Préserver son autonomie : soyez autant que vous le pouvez autonome dans votre prise de décision et assumez-en la responsabilité

Dernière remarque de l’auteur :

Il existe des habitudes « clef de voûte », c’est-à-dire qu’elles ont l’immense pouvoir d’influence un nombre significatif d’autres bonnes habitudes. Par exemple l’habitude de courir impose de mieux manger, de se lever tôt etc. L’idéal pour améliorer ses habitudes est de concentrer son attention et sa volonté sur ces habitudes les plus puissantes.

 

Related posts