You are here

Faut-il être gentil ou dur ?

gentillesse ou dureté

Qu’est-ce que la dureté ? Faut-il l’incarner au quotidien ? 

On nous apprend à être gentil avec les autres, à être poli, c’est-à-dire à polir nos aspérités qui pourraient être tranchantes et faire du mal aux autres. 

Pour autant la vie est plein de contrariétés et d’individus qui ne nous veulent pas forcément du bien. 

Faut-il être gentil, faut-il montrer ses crocs de temps à autre ? 

Que signifie être gentil ? Est-ce être bienveillant, généreux, magnanime ou bien naïf ? 

Pourquoi est-elle parfois une valeur méprisée ? 

La gentillesse est une qualité qui est amplifiée et valorisée lorsqu’elle est associée à la capacité de se défendre, c’est-à-dire de se montrer menaçant. Si vous pouvez seulement être gentil, sans discernement, cela sera interprété comme une faiblesse quer des personnes malintentionnées pourraient exploiter. 

Il existe trois manières d’éduquer : par l’exemple, par la récompense et par la menace. 

La première façon qui est la plus basique est pas la menace ou la peur des représailles. Cette approche est basique parce qu’elle est celle qu’on emploi le plus souvent pour des personnes qui n’ont pas compris les bienfaits d’un enseignement, pour des élèves turbulents par exemple.

La motivation par la récompense est le second niveau. L’élève n’a pas forcément intégré la valeur de l’enseignement mais il en valorise les bénéfices conséquents, par exemple être poli permet une acceptation sociale. 

La manière la plus élevée est celle appliquée par l’exemple. Vous ne menacez pas ni ne donnez de récompense. En faisant cela, vous attirez seulement les étudiants les plus observateurs, les plus subtiles et sensibilisés. 

Le problème est qu’en étant seulement gentil, vous n’arriverez pas à faire passer le messages aux être les moins sensibilisés, ce derniers peuvent vous nuire par ignorance et ils peuvent aussi décider de saper votre énergie. 

La rue, c’est parfois la loi de la jungle qui y règne, elle ne comprend que la force ou la menace. Si vous avez en face de vous des individus retors, il faut que vous puissiez parler leur langage et montrer quelles sont les limites à ne pas dépasser. 

Ce n’est pas quelque chose d’évident, surtout si l’on a grandi dans un environnement qui vous a policé quitte en réprimant toute once d’agressivité chez vous. 

Il y a des milieux qui enseignent par l’exemple, d’autres par la récompense. 

Apprenez à communiquer de différentes manières en fonction du public auquel vous vous adressez. Mettez-vous à la place de votre audience qui ne comprend pas forcément la gentillesse. Soyez capable de vous mettre dans la peau des gens que vous rencontrez. Plus vous les comprendrez, plus vous serez en mesure de communiquer avec eux. 

Ainsi la gentillesse est un arsenal parmi d’autres pour la communication. Ne vous cantonnez à elle au risque de ne pas vous faire comprendre ou respecter. 

Néanmoins chacun adopte une forme de communication propre à sa communauté, c’est l’un des leviers du tribalisme. Pour autant, vous ne serez pas toujours en interaction avec votre groupe social d’origine. Apprenez à communiquer avec les autres groupes d’après les moyens de leur communauté. 

Related posts

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com