You are here

Cultivez votre fluidité pour faire face aux crises

eau

Comment vous en sortez-vous face aux crises ? Avez-vous été chanceux, c’est-à-dire que votre secteur a été épargné ? Ou bien avez-vous déployer un système qui vous rende intrinsèquement résilient et qui ne vous permet de garder la tête hors de l’eau ? 

Voyons ensemble quel état d’esprit il faut entretenir pour faire face aux crises présentes et futures avec plus de résilience. 

La curiosité 

L’observation est une qualité que vous vous devez de cultiver au risque de créer une bulle qui vous empêche de voir le monde tel qu’il est vraiment. Si vous avez tendance à cultiver un entre-soi dans lequel vous ne fréquentez par définition que des personnes qui vous ressemblent, vous vous exposez à une crise. Prenez l’habitude de remettre en question vos certitude en voyageant, non pas comme touriste, mais de manière durable. Le choc des cultures, des langues, des modes de pensée stimuleront votre réflexion.

Êtes-vous coincé dans une impasse ?

Votre carrière est-elle menacée à court ou moyen terme parce que vous vous êtes positionné dans un secteur dont l’activité est menacée ou subit un bouleversement ? 

Si tel est le cas, prenez les devant en pivotant vos compétences afin qu’elles s’adaptent à l’évolution de votre secteur et qu’elles puissent être valorisées dans d’autres secteurs. 

Avez-vous construit votre carrière autour de certitudes infondées ? 

Si vous ne vous remettez pas souvent en question, vous êtes en danger. Revoyez régulièrement vos certitudes. Mettez-vous à la place d’un ennemi qui souhaiterait vous nuire professionnellement ou disrupter votre secteur. Vous êtes-vous entraîné à renforcer ce don d’ubiquité ? Avez-vous cette capacité à vous mettre dans la peau de vos adversaires pour avoir des “coups d’avance”. Si tel n’est pas le cas, changez dès aujourd’hui vos modes de penser et astreignez-vous à ces efforts d’introspection. 

Êtes-vous intrinsèquement agile, pouvez-vous pivoter ? 

Fonctionnez-vous comme une armée régulière rigide ou bien avez-vous la possibilité d’opérer à tout moment en un bataillon frugale et redoutable ? 

Votre réussite est peut-être construite autour de points forts rigides qui peuvent se révélés au pieds d’argiles. Avez-vous la possibilité d’opérer de manière plus vive, telles des sections d’assauts. Si tel n’est pas le cas, réfléchissez à une modification de votre structure organisationnelle au risque de vous faire prendre en embuscade par des escouades aguerries. 

Vous reposez-vous trop sur un avantage injuste que vous ne maîtrisez pas ? 

Vous avez peut-être acquis une position favorable du fait d’un favoritisme, d’un clientélisme, d’un élitisme, d’une partialité ou de tout autre avantage injuste. Ceci a pu vous donner la fausse impression de supériorité. Vous êtes probablement devenu arrogant et sûr de vos mérites. Hélas, si vous êtes ainsi, je ne pourrai vous convaincre de changer. Ce que je peux dire, c’est qu’une telle attitude vous fait courir à votre perte sur le long terme. Vos échecs futurs vous obligeront à changer à moins qu’ils soient trop grands pour que vous ne puissiez vous en remettre. 

Est-ce la sécurité qui vous gouverne ? 

Est-ce la peur de commettre des erreurs qui gouverne vos choix ? Si oui, vous êtes en danger. Prenez d’ores et déjà l’habitude de prendre des risques, de vous mettre à découvert, autrement vous vous exposez à développer un esprit conservateur et rigide en cas de grave crise. 

Faites-vous de la souplesse un élément corporel, intellectuel, émotionnel et spirituel ? 

Enfin, il vous faut cultiver la souplesse à tous les niveaux. Une souplesse d’esprit passe par une souplesse physique, émotionnelle voire spirituelle. Si vous arrivez à développer une souplesse dans au moins l’une de ces dimensions, vous pourrez être sûr qu’elle impacte positivement votre souplesse intellectuelle par effet de ricochet. Soyez comme l’eau à chaque instant de votre journée.

Related posts