You are here

Si vous le pouvez, choisissez une société qui vous mette tout en haut de son échelle sociale

société

Une société n’est pas neutre, elle est le fruit de traditions, de croyances, d’évolutions particulières et de choix de ceux qui l’ont dominée. 

Vous vous êtes peut-être rendu compte que certains pays mettaient l’accent sur une valeur plutôt qu’une autre. Voyons ensemble quatre valeurs qui dessinent quatre sociétés très différentes : le mana, le philotemo, la culture et l’argent. 

Le mana : principe premier des sociétés polynésiennes

Le mana correspond au prestige, à la force spirituelle ou magique, à la vigueur, à la bravoure. C’est un ensemble de choses qui ne peuvent se traduire dans d’autres langues sans que le sens en soit quelque peu corrompu. Il a été le ferment des sociétés du Pacifique sud pendant des millénaires. Ces sociétés guerroyaient souvent. Il y avait plusieurs façons d’accroître son mana : la guerre, les sacrifices humains et le sexe. Ceci explique pourquoi la sexualité n’est pas aussi taboue en Polynésie que dans d’autres contrées et ce, malgré la christianisation. 

Tout en haut de la pyramide sociale se trouvaient les prêtres, puis viennent ensuite les guerriers et le reste de la population en fonction de leur lien – par leur métier – avec la possible acquisition de mana. Cette structure ressemble sensiblement à celle dominant l’Europe avant l’ère dite moderne. La différence fondamentale est qu’il y a une sorte d’ascenseur social pour ceux qui sont en mesure de démontrer leur bravoure par exemple en terrassant un guerrier. Cela dit, l’esclavage y était pratiqué et il est rare qu’un esclave puisse prétendre au rang de guerrier du fait que bien souvent, ce sont d’anciens guerriers ennemis fait prisonniers, ils ont donc été dépourvus de leur mana et sont déshumanisés. 

Le philotemo

Le philotemo est un terme qui n’a pas d’équivalent dans d’autres langues. Il signifie littéralement “l’amour de l’honneur”, mais c’est une traduction inexacte du fait que le mot “honneur” prend divers sens en fonction des langues et des pays. Le philotemo est l’amour désintéressé, c’est l’amour le plus élevé selon la conception grecque. Quelqu’un qui a du philotemo signifie qu’il est prêt par exemple à se sacrifier pour sa communauté, sans rien n’attendre en retour. Il correspond à l’amour bienveillant, c’est une sorte d’amour chrétien mêlé à l’amour flamboyant des guerriers grecs d’antan. Il y a du panache dans le philotemo. La Grèce est souvent critiquée pour le fait qu’elle ne respecte pas les exigences budgétaires européennes. Ceci est en partie dû au fait que sa société place encore aujourd’hui le philotemo au-dessus de tout. 

La culture

L’érudition et la culture a toujours été l’apanage des groupes humains oisifs, a fortiori dominants. Pour lire, écrire ou apprendre, il faut être déchargé des contraintes laborieuses telles que le travail de la terre. Ceci explique pourquoi, en France par exemple, le fait de posséder un savoir littéraire est encore le signe – injustement – d’appartenir aux hautes sphères de la société. La culture était le filtre social le plus raffiné et le plus immédiat : en discutant quelques instants avec quelqu’un vous pouvez valider ou non sa connaissance de références propres à la classe dominante. La culture est un marqueur élitiste fort en France encore aujourd’hui, on n’efface pas 1500 ans de système trifonctionnel. Cela dit, la culture comme marqueur aristocratique est apparue assez récemment si l’on regarde l’histoire de France. Il apparaît au moment où il y a un passage massif d’une noblesse d’épée (guerroyeuse) à une noblesse de robe (et de salon). Il arrive un moment où les nobles ne sont plus affectés majoritairement à des fonctions militaires, ils doivent se convertir en personnel administratif dans lequel le roi leur retire de plus en plus de pouvoir local. La centralisation du pouvoir en France eut pour effet de transformer les nobles en courtisans pour partie et l’épée est devenue la plume. 

L’argent

Certaines sociétés placent au cœur de leur logique l’argent. L’exemple de ce phénomène sont les États-Unis où semble-t-il, tout peut s’acheter (sauf pour ceux qui placent dieu avant l’argent bien sûr). Comment expliquer un tel phénomène ? L’argent est le “grand égalisateur”. Dans une société cosmopolite dont les membres possèdent des valeurs d’origine différentes, il faut trouver une valeur fondamentale sur laquelle l’ensemble des gens peuvent facilement s’identifier. Dans des sociétés homogènes, il y a une compréhension plus forte de concepts qui peuvent sembler opaques ou subtile et qui ne peuvent être quantifiés (par exemple : le philotemo, le mana ou les références culturelles). – Une société est comme un jeu, il est plus facile d’en enseigner les règles à des étranger par un système de points -. Au contraire, dans une société hétérogène, il faut créer une possibilité de quantifier pour savoir facilement où l’on se trouve et comment on peut progresser.  L’argent est l’élément comptable par excellence. 

À cela s’ajoutent les valeurs de travail des premiers colons protestants et vous obtenez une société qui repose sur un système basé sur le travail, l’échange et l’argent, communément appelé capitalisme. Toutefois, il ne faut pas oublier que le capitalisme permet un népotisme du fait des monopoles ou oligopoles qu’il crée nécessairement. Ainsi, vous pouvez prétendre à une égalité de surface basée sur le travail dans un système qui a privilégié une certaine partie de la population pendant des siècles. Résultat, vous obtenez un pays qui vit quelque peu sur un mythe que tout est possible bien que certains groupes aient conservé leur pouvoir économique et politique du fait d’un népotisme (communautaire ou racial) rendu possible par le fait qu’ils possèdent initialement le capital (financier et symbolique). À ce titre, être blanc aux États-Unis est encore hélas aujourd’hui, un signe extérieur de statut. Il y a ainsi, aux États-Unis deux systèmes de valeurs, l’un est basé sur l’argent (officiel) et l’autre sur la race (officieux). Peut-être que le deuxième disparaîtra avec le temps, l’avenir le dira. 

Bien sûr toutes ces considérations ne doivent pas nous faire oublier que le grand égaliseur – l’”argent” – est l’œuvre, sous l’effet conjugué de la mondialisation. Il n’est pas surprenant de constater une anglo-saxonisation du monde et la disparition des valeurs traditionnelles.

Related posts