You are here

Comment aborder la productivité au XXIe siècle ?

La course à la productivité face aux machines semble être perdue d’avance. Notre capacité d’apprentissage linéaire ne pourra jamais rivaliser avec les progrès exponentiels de la technologie. Comment dès lors trouver notre place dans ce monde filant à toute allure ?

Allez là où personne ne va

Quand la situation devient risquée, vous pouvez jouer la carte de la sécurité ou bien de jouer votre va-tout en vous écartant des sentiers battus. Plus on avance, moins la sécurité sera garantie. Une démarche pérenne est de constamment cultiver plusieurs compétences qui vous permettent en cas de crise de travailler dans 3 types de métiers non directement connectés pour être plus résilient. Par exemple, vous pourriez être programmeur, prof de danse et donner des cours particuliers de mathématiques. À terme, vous aurez toujours une manière de rebondir. Ensuite, il existe une autre voie, celle-ci est bien plus risquée, je l’appellerai la voie des explorateurs. Vous savez qui est Christophe Colomb, n’est-ce pas ? Mais connaissez-vous le nom de tous les explorateurs en herbe qui ont été attaqués par des bateaux de pirates, faits naufrage et ne sont jamais revenus de leur voyage ou encore ceux qui ont tout simplement sombré en pleine mer ? Bien sûr que non. Eh bien, sans ces dizaines de tentatives avortées, jamais la couronne d’Espagne n’aurait pu faire la découverte qui changea à jamais sa destinée. Êtes-vous prêt à devenir un explorateur des temps modernes ?

Explorer est toujours une question de moyen

Que ce soit au XVe siècle ou aujourd’hui, explorer nécessite des capitaux ou des compétences, dans la majorité des cas. Les explorateurs du passé étaient financés par des monarques, des armateurs ou des actionnaires en tout genre. Même les bateaux vikings tenaient compte des razzias potentielles (les gains de leurs expéditions) avant de s’engager ou non sur les mers. Aujourd’hui plus que jamais, si on veut être à la pointe de l’innovation et être un explorateur, il faut s’entourer des bonnes personnes (ressources humaines) et des bons investisseurs (ressources financières). L’esprit d’aventurier ne suffit pas et ça toujours été comme ça. Les hidalgos (petite noblesse espagnole) qui ont reconquis la péninsule ibérique devaient tout de même être équipés (armes et monture), ce qui n’était pas à la portée de tout le monde.

Là où vous pouvez faire la différence

Il existe cela dit une manière de faire de l’exploration à une petite échelle, c’est par exemple en se formant sur une technologie minoritaire jusqu’à développer des produits ou services qui y soient liés. Le contexte du marché pourrait changer et aller favorablement dans votre direction. Vous pouvez dès lors tirer votre épingle du jeu.

Comment être compétitif face aux machines ?

Ces dernières années, les possibilités de l’intelligence artificielle (IA) sont devenues de plus en plus réalisables et puissantes, ce qui a conduit à une discussion croissante sur le potentiel des machines à supplanter les humains dans leurs fonctions. Par conséquent, une préoccupation clé a surgi concernant l’avenir du travail humain et la diminution des compétences humaines face aux progrès des technologies de l’IA.

Dans ce contexte, plusieurs experts estiment que les qualités interpersonnelles et critiques uniques qui sont développées et affinées par les humains tout au long de leur vie contribueront à maintenir l’avantage de l’humanité sur les machines. En effet, ces qualités peuvent même dépasser la capacité actuelle de la technologie à automatiser les processus et à effectuer des tâches.

Les compétences interpersonnelles en particulier se réfèrent à l’ensemble diversifié de qualités que les humains sont capables d’établir avec d’autres individus. Ceux-ci peuvent aller de l’établissement de relations de confiance et de compréhension à la résolution de problèmes par la collaboration. Ils sont peut-être les plus parallèles entre les capacités de base des machines et des humains. En tant que tels, ils peuvent être utilisés dans une variété de tâches, de la carrière liée à la société, où la facilité de communication avec une autre personne peut être très bénéfique.

D’autre part, les compétences critiques et analytiques ont une approche plus ciblée dans le sens où elles sont utilisées pour évaluer les faits et les données existants et identifier les modèles potentiels. Cela est nécessaire pour que les humains puissent comprendre les situations et trouver des solutions créatives plutôt que d’accepter simplement les faits simples ou les réponses par cœur que les machines peuvent fournir.

Dans l’ensemble, il est clair que les compétences interpersonnelles et critiques en combinaison peuvent être utilisées à un grand avantage par les humains. En effet, ces compétences leur donnent la capacité d’être à la fois créatifs et de communiquer efficacement avec leurs pairs, leur permettant ainsi de résoudre plus efficacement un large éventail de tâches. Par conséquent, ce sont ces qualités humaines uniques qui permettront à l’homme de maintenir son avantage sur les machines dans un avenir prévisible.

Related posts

Laisser un commentaire

 

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.