You are here

Qui sont vos parents d’esprit ?

parent

On ne choisit pas ses parents biologiques mais on peut faire le choix des personnes que l’on prendre pour parent de conscience.

Le hasard ou la destinée nous a rapprochés génétiquement de personnes qui se révèlent être différentes de nous. Les profonds antagonismes qui peuvent émerger entre enfants et parents ne sont pas neutres. Ils se révèlent être un apprentissage mutuel par la conflictualité. Vos parents apprennent à vos côtés parfois même plus que vous-mêmes aux leurs. Nos âmes n’ont pas toutes le même âge, c’est pourquoi il n’est pas rare d’avoir des enfants plus sages et conscients que nous-mêmes. Bien sûr il ne faut pas inverser les rôles, un parent reste un parent, néanmoins il faut savoir être reconnaître la valeur de ses proches, cela nous rend plus humble et utiles.

Que se passe-t-il lorsqu’on se retrouve finalement plus mature que ses propres parents ?
Il faut alors partir à la recherche d’un ou plusieurs parents spirituels. Ceux-ci nous aideront à progresser en nous montrons une voie plus exigeante.
Si nous n’avons pas cette démarche, on risque de limiter son propre développement. Avoir un entourage immature, en quelque sorte nous empêche de développer notre potentiel. Les gens qui n’arrivent pas à voir et reconnaître notre vraie valeur auront tendance à la dénigrer et même l’annihiler. C’est pourquoi il est important de trouver un environnement qui nous permette de nous exprimer pleinement et ainsi de nous libérer d’un éventuel joug source de frustration et d’incompréhension.

L’école joue de moins en moins un rôle émancipateur. Les règles rigides ainsi qu’un enseignement indifférencié ne permettent pas de faire fleurir les graines de notre authencité. Bien souvent, le potentiel parent spirituel se trouve ailleurs, même s’il est vrai des professeurs exceptionnels peuvent parfois jouer ce rôle. La quête de parent peut être l’affaire d’une vie. Ce peut être au hasard d’une rencontre, d’un bouche à oreille que l’on trouve la personne qui pourra développer notre potentiel spirituel. Il n’est pas rare de passer par plusieurs maîtres avant de trouver celui ou celle qui nous convienne véritablement.

Cette quête est rarement vaine pourvu qu’on ne s’arrête jamais de chercher. Parfois, tant qu’on n’a pas trouvé la personne incarnée qui pourra nous servir de guide, on peut se connecter par les livres à des esprits éclairés du passé. Cette recherche de modèle est aujourd’hui grandement dévoyée, la jeunesse cherche dans des influenceurs des personnes qu’elles pourront émuler. Il n’y a pas de véritable progrès moral si la relation se révèle être mercantile. Les influenceurs qui s’improvisent gurus n’ont bien souvent aucun souci du progrès moral et spirituel de leur communauté, quoiqu’ils aient un talent indéniable. Une bonne intention et une réelle bienveillance devraient guider la démarche de ceux qui parlent aux foules d’autant plus que cette activité constitue leur métier.
Sans progrès moral et spirituel, l’influence relève de la pure idolâtrie et non l’enseignement.

Related posts