You are here

Penser autrement l’entreprise et l’entreprenariat

entreprise

Rework, un condensé du livre de Jason Fried et David Heinemeier Hansson

Penser différemment le monde de l’entreprise pour ceux qui souhaitent entreprendre

Un changement de paradigme : tout le monde peut avoir son entreprise compte tenu des outils et technologies mis à disposition

Savoir ignorer ce que disent ou pensent « les gens »

Beaucoup de personnes vivent dans une insécurité psychologique et dans des pensées limitantes. De ce fait, elles ont tendance à projeter leurs craintes sur autrui. Leur pessimisme n’est pas réalisme : ce n’est que leur réalité. Certaines personnes sont incapables de penser le monde autrement et de croire en des idées novatrices car elles sont tout simplement hors de leur portée. Ecoutez-les mais sachez les ignorer, car de telles personnes peuvent saboter votre moral à des moments clés de la vie de votre projet.

Echouer n’est pas la seule voie du succès

On a tendance à surestimer la nécessité d’échouer pour réussir dans l’entreprenariat. En effet certaines études scientifiques montrent que ceux qui ont déjà eu des expériences fructueuses dans la création d’entreprise ont plus de chance de réussir que ceux qui ont échoué auparavant. De plus, le taux de succès des personnes qui ont échoué est le même que ceux qui n’ont jamais entrepris. Bien évidemment, ceux qui enchaînent des expériences infructueuses augmentent leur probabilité de réussite à terme par la répétition, mais leur taux de succès reste inférieur aux entrepreneur à succès. Les succès passés augmentent les chances de succès futurs.

Les fous de travail, les « workaholics » ne sont pas efficaces

Les boulimiques de travail, parce qu’ils ne consacrent pas suffisamment de temps à la réflexion sur leur travail sont inefficaces. Ils manquent de « détachement », ce qui pourtant pourrait être bénéfique pour leur productivité. Ils semblent accomplir des travaux immenses alors qu’en fin de compte, ils se perdent dans des détails et souvent leur travail fourni est équivalent à ceux qui travaillent moins.

Oubliez le mot « entrepreneur »

Présentez-vous davantage comme un « starter », un « commenceur » plutôt que sous le terme un peu prétentieux d’entrepreneur. Un peu de réalisme ne fait pas de mal car souvent le mot « entrepreneur » a tendance à maquiller une dimension plus humble de la réalité.

Related posts