You are here

Apprenez à penser comme un capitaine de navire

La vie est comme un bateau

La réussite dans n’importe quelle entreprise se joue souvent dans votre manière de gérer les moments de creux. Quand vous naviguez, que ce soit à la voile, en pagayant ou à bord d’un paquebot, il existe des moments difficiles à toute traversée. La capacité à gérer les moments difficiles donne toute la valeur d’un capitaine d’une embarcation, qu’elle soit de fortune ou de grand luxe. Essentiellement, un capitaine est désigné ou payé pour savoir gérer ces moments. Un chef ne sert pas à grand-chose quand tout va bien. C’est quand tout va mal que les regards sont tournés vers lui pour savoir que faire et tirer au maximum profit de sa longue expérience. On connaît la valeur d’un chef plus par sa capacité à gérer les vents défavorables plutôt qu’à tirer parti des vents favorables.

Imaginez que vous souhaitiez partir à l’aventure et conquérir le monde à bateau. Votre capacité à arriver à la fin de ce projet ne sera pas tant déterminée par votre aptitude à profiter des vents favorables qu’à votre façon de gérer leur absence. Il en va de même dans la vie, c’est votre capacité à gérer les crises et les moments difficiles qui détermine votre réussite sur le long terme, d’où l’intérêt d’apprendre à reconnaître une crise, de même qu’à la surmonter. Voyons ensemble 4 idées qu’il vous faudra assimiler pour mener tous vos bateaux (vos projets) à bon port.

Les crises font partie de la vie

Ce que l’on appelle crise n’est parfois qu’une simple remise en question. De même que l’année se caractérise par des saisons, tout projet peut se caractériser par différentes phases, donc la crise en représente l’hiver. C’est l’hiver qui endurcit les gens et les oblige à faire des provisions, à prévoir une année à l’avance, à calculer ses réserves, à ne pas seulement croire que le monde n’est fait que de soleil radieux. C’est pourquoi, il faut accepter l’hiver tel qu’il est, c’est-à-dire une étape parmi d’autres avant d’atteindre des sommets (l’été).

Les crises sont là pour vous rendre meilleur

Les crises se présentent souvent par manque d’anticipation ou de qualité propre. Si nous n’avons pu éviter une crise, c’est possible que nous ayons failli dans quelque chose. Les crises, si elles peuvent être difficiles et douloureuses, elles nous enseignent tout de même là où ont été nos manquements, même si c’est la manière dure. La crise est donc la matérialisation d’un constat, celui que nous pouvons faire des progrès, que nous devons changer notre approche, notre méthode, devenir meilleur dans nos compétences ou encore que nous nous étions fourvoyés dans nos certitudes.

Les crises sont là pour effectuer une sélection

Les crises sont là pour ne retenir que les plus motivés, les mieux préparés dans tout projet. C’est pourquoi vous devez être reconnaissant d’une certaine façon lorsqu’une crise se présente à vous, c’est peut-être pour vous l’occasion de sortir du lot et de rafler des parts de marché si vous êtes entrepreneur, ou encore d’occuper les premières places d’un podium si vous êtes un compétiteur sportif. Généralement, il existe des crises endémiques dans chaque secteur, chaque sport, chaque situation. Si vous êtes un peu stratégique, vous allez devoir choisir les crises qui vous conviennent le mieux avant de vous engager corps et âme dans un projet. Imaginez que vous souhaitiez devenir trader mais que vous avez une aversion pour le stress, ce n’est alors peut-être pas une bonne idée de faire carrière dans cette voie professionnelle. Il vous faudra faire l’état des lieux de vos compétences et voir là où vous avez un avantage comparatif sur vos concurrents potentiels. C’est pourquoi, quand on choisit une vocation ou qu’on s’aventure dans une direction, il faut prendre tout autant (voire davantage) en compte ses défauts que ses points forts. Il est vain de vouloir corriger ses défauts, il est bien meilleur de rentrer dans une compétition où vous pourrez faire plein usage de vos meilleures qualités plutôt que de sans cesse avoir à se remettre en question. La stratégie ultime serait de justement choisir un projet dans lequel les crises mettent en lumière vos points forts, ce qui vous permettra de vous démarquer facilement des autres. Imaginez que vous ayez une capacité plus grande que les autres à économiser de l’argent. Vous pourriez ensuite réfléchir à des métiers dans lesquels la capacité à faire des économies est critique en cas de crise récurrente. Il existe une infinité de projections possibles, le tout est de savoir comment vous pourriez tirer votre épingle du jeu en connaissant à l’avance la manière dont se manifestent les crises structurelles (et donc prévisibles) à chaque projet.

Les crises vous aident à apprécier les moments de non-crise

Que serait la vie sans ses crises à répétition ? Peut-être qu’on ne l’apprécierait pas à sa juste valeur. Les moments de crise, bien que ponctuels et parfois succincts, nous aident à mieux voir la valeur de choses qui pouvaient sembler acquises ou permanentes. Non pas qu’il faille se réjouir des crises, mais plutôt qu’elles nous enseignent la fragilité de trésors que nous ne voyions pas comme tels. La paix n’est savoureuse et appréciée parfois que pour celui ou celle qui a vécu la guerre. Alors, plutôt que de répéter l’histoire, il est mieux de l’apprendre et ainsi d’estimer la paix à sa juste valeur sans avoir à endurer les souffrances de son absence.

En conclusion :

Vous devez avoir une vision stratégique qui consiste à choisir ou ne pas choisir un projet en fonction de vos qualités et surtout de vos défauts, vous devez ensuite anticiper les crises pour qu’elles ne surviennent pas quand vous avez choisi de vous engager. Enfin, vous devez adopter la bonne aptitude quand vous n’avez pas su éviter une crise puisqu’elle peut vous permettre de développer vos compétences et vous démarquer de vos rivaux.

Related posts

Laisser un commentaire

 

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.