You are here

L’idolâtrie, c’est de donner plus d’importance aux autres qu’à Dieu

idolâtrie

Il existe deux manières de vivre : en Dieu ou seulement par Dieu. 

On vit tous par Dieu qui régit les lois du cosmos. Cependant, peu d’entre nous vivons en Dieu. Notre attention est souvent détournée vers des entités plus tangibles qui, finalement, parviennent à orienter notre existence dans une direction toute autre. 

Le développement de notre conscience de Dieu aura tendance à créer un détachement vis-à-vis des choses mondaines. Inversement, être aux prises avec la vie réelle ou tout simplement pleinement enraciné dans le concret nous fait oublier bien trop souvent notre relation à Dieu. 

L’idolâtrie est un péché bien plus répandu qu’on ne le pense. Il ne revient pas seulement à confondre Dieu à une image ou statue, c’est avant tout d’avoir un logiciel mental qui n’est pas calé sur le bon référentiel. Typiquement, c’est d’avoir des pensées dominantes qui soient tournées vers autre chose que Dieu. Voyons ensemble les formes d’idolâtrie contemporaines dominantes : 

  • Le narcissisme : c’est l’adoration de soi que ce soit l’adoration de notre beauté extérieure ou bien des nos qualités d’esprit (intelligence, érudition etc.). Le narcissisme intellectuel est parfois le plus insidieux, de ce fait il est plus difficile à combattre. 
  • Donner trop d’importance au regard des autres : c’est vivre de manière à plaire autrui que ce soit par le goût de la mode, la peur de décevoir ou l’imitation sans regard critique. Comprenez-moi bien, il nous faut avoir un certain degré de souci du regard des autres lorsqu’on vit en société, en ce que cela peut nous aider à nous améliorer ou réfléchir. Néanmoins, vivre dans la crainte du jugement d’autrui est une idolâtrie grandement répandue.
  • Le culte de l’argent : voici un point épineux parce qu’il nous concerne tous un peu. Ce culte est répandu parce qu’on vit constamment avec l’idée que l’on manque de quelque chose. La prévoyance ou l’anticipation face à une menace nous pousse à focaliser notre attention sur l’argent et à oublier qu’en pensant un peu plus à Dieu, on pourrait faire davantage face à ces peurs. 
  • La peur de la mort : craindre la mort, c’est finalement en soi nier l’existence de Dieu et ne pas lui accorder notre confiance. 
  • Vouer un culte aux stars en tout genre : c’est un phénomène généralisé sur la toile. Il est relativement répandu à un jeune âge mais il prend d’autres formes lorsqu’on vieillit, comme par exemple en admirant de façon excessive un politicien, un écrivain ou toute personne qui brille par son talent intellectuel ou d’orateur. 

Related posts