You are here

L’art de ne rien faire

danser

Ne rien faire est tout un art, et comme tout art il faut s’inspirer des maîtres pour progresser. Qu’est-ce que ne rien faire ?

La vie frénétique que nous subissons tous d’une manière ou d’une autre rend à peu près impossible le concept d’oisiveté (qui a donné le mot loisir) ou de non-action. Notre esprit est sans cesse agité. Cette activité ne trouve aucun repos. Pourtant, c’est dans la pause que notre cerveau se régénère. Un cerveau en bonne santé est comme le mouvement des pédales d’un vélo : si on appuie que sur une pédale, on n’avance plus. Il en va de même pour l’activité cognitive le repos cérébral. Sans une alternance de ces deux phases, on s’arrête. Deux mots cognitifs sont à l’œuvre : la pensée focalisée (délibérée, orientée vers la résolution de problèmes, intentionnelle et éveillée) et la pensée diffuse (peu contrôlée, spontanée, connecte des morceaux d’informations disparates, ne pas être concentré, rêvasseur ou endormi). 

En réalité, ne rien faire est tout sauf ne rien faire et inversement, la suractivité cérébrale est une façon de s’arrêter de penser en s’abrutissant ou en saturant nos capacités cognitives.

Ne rien faire, c’est renouer avec la dimension contemplative de la vie, c’est marcher, observer ou admirer sans pour autant juger ou conceptualiser.

Ne rien faire c’est voir sans regarder, entendre sans écouter. C’est redevenir transparent, ne faire qu’un avec le décor.

Ne rien faire c’est devenir le réceptacle du monde et cesser de projeter nos images et identifications. Ne rien faire, c’est renouer avec le monde du silence pour y redécouvrir sa sonorité : le bruissement du vent effleurant le pavillon de nos oreilles, le clapotement des vagues sur les quais, le cris des mouettes qu’on aperçoit au loin.

Ne rien faire c’est aussi laisser les éléments envahir nos sens : sentir l’odeur de la terre fraîchement mouillée ou apprécier les caresses que l’air chaud de l’été nous donne dans sa grande générosité.

Ne rien faire, c’est descendre du train pour arpenter les sentiers de la vie pour en savourer les détours et reprendre un autre train quand bon nous semblera. 

Related posts

Laisser un commentaire

Guide vers l'entrepreunariat

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.