You are here

Au-delà de la culture

Culture
Un condensé du livre Beyond Culture de Edward Hall. La globalisation a rapproché les gens du monde entier physiquement mais aussi au travers de moyens de communication. Malgré ces facilités et cette apparente proximité, il existe encore aujourd’hui une barrière invisible qui sépare les gens : la culture. Ce livre a pour but de délivrer les clefs qui permettent de dépasser cette barrière en déchiffrant les codes et en adoptant une attitude de compréhension.
Nous sous-estimons nos conditionnements culturels qui impactent notre comportement et nos modes de pensée. Que nous le voulions ou non, notre personnalité est empreinte d’une culture peu importe notre lieu de naissance. L’homme est un être de culture avant tout. Nous nous adaptons à l’environnement culturel dans lequel nous vivons, ceci implique qu’il s’agit d’un processus réversible notamment si l’on est placé dans un autre contexte.
Les composantes de la culture sont diverses. La première est la langue qui est l’une des plus importantes. En effet, des recherches ont montré que la langue à une grande influence sur la manière de pensée d’un groupe donné. D’une langue à une autre, des divergences culturelles et conceptuelles peuvent apparaître. Il y a par exemple des idées intraduisibles d’une langue à l’autre. La syntaxe, le vocabulaire, l’intonation et la phonétique sont autant de richesses qui apportent un sens différent et a fortiori une manière différente de pensée.
Nos comportements prennent la forme de rituels destinés à nous insérer au mieux dans l’espace social dans lequel nous vivons. Il existe différentes manières de communiquer selon les cultures qui ont leurs avantages et leurs inconvénients. Il existe par exemple des modèles de communication implicites ou explicites. Dans le premier, l’information n’est pas communiquée totalement verbalement mais elle doit être plutôt découverte via une analyse contextuelle voire intuitive des situations (langage corporel etc). On peut citer les pays méditerranéens comme région à la communication implicite.  Au contraire, les pays du nord de l’Europe auront tendance à avoir une communication explicite, que ce soit dans la sphère professionnelle ou personnelle : tout doit être énoncé clairement, ce qui peut enlever un certain charme à certaines situations tout en ayant le mérite d’être plus facile à décoder.
La communication implicite tend à être plus rapide que la communication explicite. Dans un environnement multiculturel, dont les codes évoluent rapidement, la communication explicite est favorisée car les gens qui en composent le groupe ont moins de temps pour adopter des codes implicites. La communication implicite, bien que plus rapide, est rigide et a du mal à faire face au changement rapide.
Les différences culturelles sont également liées à la relation au temps et à la manière de posture corporelle. Notre façon de marcher est influencée par notre culture qui nous a vu naître. D’autre part, certaines cultures ont une approche flexible du temps quand d’autres sont plus rigides. Certaines cultures favorisent l’instant présent, d’autre le futur.
Nous percevons le monde extérieur au travers du filtre de notre culture ce qui peut conduire à des incompréhensions. La relation à l’espace et la propriété change selon les cultures. Les Nord-Américains auront tendance à accorder beaucoup d’importance à leur espace personnel et à leurs possessions par exemple.
Comprendre des cultures étrangères demandent des efforts. Une bonne façon d’y arriver est de comprendre déjà les rouages de sa propre culture. Interagir avec d’autres cultures est le meilleur moyens de prendre conscience de ces différences.

Related posts