You are here

Les 4 piliers de la motivation à devenir son propre chef

Evoluer dans un pays qui valorise la sécurité de l’emploi n’est pas toujours évident lorsqu’on aspire à l’entreprenariat. Les freins psychologiques sont nombreux, de même qu’il y a souvent un support familial ou amical défaillant pour encourager ce genre d’initiative. En effet, tout semble aller contre soi lorsque entreprendre n’est pas dans la culture familiale. Certains, bien qu’étrangers à ce « monde » vous encouragent, quand d’autres au contraire, feront tout pour vous dissuader de vous lancer. Voici quelques motivations qui pourront vous donner envie d’embrasser cette voie, la liste n’est bien sûr pas complète, il peut y avoir autant de motivations que d’entrepreneurs. Chacun rassemblant une combinaison de facteurs, qui rendent un projet unique :

  • Reprendre contrôle de sa vie : gérez votre temps, vos contraintes, vos clients. Tout cela dépend de vous. Bien que vous n’ayez pas toujours le choix des paramètres de cette nouvelle vie, surtout si vous vous positionnez sur un secteur très concurrentiel, vous aurez tout de même la « liberté » de travailler dans les conditions que vous souhaitez.
  • Accepter l’entière responsabilité de ses actions : vous être votre propre patron, il n’y a dès lors plus de place pour les plaintes et les reproches. Tout repose sur vos épaules, il ne sera plus possible de rejeter la faute sur autrui, encore moins d’émettre un quelconque regret. Vous êtes le chef, acceptez-en les responsabilités pleinement.
  • Faire ce que l’on aime ou du moins comment on l’aime : vous n’aurez pas toujours l’occasion de changer radicalement de vie ou de carrière, mais au moins vous pourrez modifier vos conditions de travail et l’organisation de votre temps
  • Vivre une vie d’excellence : l’entreprenariat, de par les responsabilités qu’il requiert et les aspirations qu’il implique, conduit nécessairement à l’exigence dans toutes les facettes de sa vie. Cette exigence impactera votre vie personnelle.

Related posts