You are here

Le sentiment d’être médiocre peut être votre principal atout

enfant

Nous sommes les spectateurs quotidiens de la réussite flamboyante, du moins apparente de diverses personnes issues en premier lieu du monde du divertissement. En outre, le jeu des comparaisons qu’instaurent les médias sociaux qu’ils soient professionnels ou simplement personnels peut enraciner au fond de nous l’idée que notre vie n’est pas significative et que nous accomplissons rien de grand. Cette impression bien qu’étant vécue au premier abord comme une souffrance, elle peut être le germe d’une incroyable humilité favorable à création et au dépassement de soi. 

Quel est l’écueil sur lequel les plus ambitieux se fracassent ? N’est-il pas le contentement ou l’autosatisfaction qui conduit à se reposer sur ses lauriers ? 

Les plus grands de ce monde ont accompli des prouesses parce qu’ils n’avaient pas tout à fait conscience d’eux-mêmes. Ils étaient constamment absorbés par leur travail et ils avaient développer avec leur temps une certaine dose d’insatisfaction qui les poussaient à sans cesse se remettre en cause et enfin de compte à se surpasser. 
Le mécontentement voire l’affliction que vous pouvez ressentir parfois, notamment lorsque vous vous laissez aller au jeu des comparaisons, doit être vu avant tout comme une qualité. Ce trait peut être fructueux s’il ne conduit pas à la paralysie. Ainsi, l’insatisfaction, pour qu’elle soit salutaire, elle doit être associée à une dose d’optimisme et de confiance en soi pour passer à l’action et aller au-devant des embûches. 

Related posts

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com