You are here

La zone d’inconfort est un champ de bataille

trench

La zone de confort est un concept popularisé par les livres et coachs en développement personnel, parfois il est expliqué de façon maladroite en omettant 3 idées importantes pour bien mettre en pratique cet enseignement. Voyons ensemble quelles sont-elles. 


1. La zone de confort est toujours en mouvement, elle se réduit si on ne vit que dans le confort

La zone de confort est un espace en constante expansion ou contraction. Ceci implique que lorsqu’on se fixe des défis, elle grandit. Lorsqu’on vit une vie plan plan, elle se réduit au minimum et nous finissons par devenir des loques. Il est donc toujours nécessaire d’aller “rendre visite” à cette zone d’inconfort, autrement, celle-ci deviendra plus grande et il faudra faire davantage de travail pour récupérer le terrain perdu. 

2. Savoir où se trouve la frontière entre la zone de confort et d’inconfort et mener des assauts proportionné

Comme vous l’avez compris, le quotidien est en quelque sorte une guerre de tranchées en deux zones. Nous sommes à la fois soldats (volonté et action) et général (stratégie), qui nous lançons chaque matin pour aller conquérir la zone d’inconfort. Si nous ne menons pas d’assauts, ce seront les soldats de la zone d’inconfort qui vont nous attaquer et il nous faudra alors reculer. Vous comprenez bien qu’il est aussi dangereux de vouloir mener un assaut trop profondément dans les lignes ennemies au risque de se faire encercler puis capturer, perdant ainsi des soldats valeureux (notre motivation) qui auraient pu nous aider à mener d’autres attaques. Il en va de même pour celui qui cherche à faire quelque chose qui est trop éloigné de sa zone de confort, il ne pourra pas maintenir la ligne et ses soldats (sa motivation) vont se faire capturer. C’est pourquoi, il est important de doser les incursions en gagnant un terrain ennemi mètre par mètre et non pas kilomètre par kilomètre. 

3. Les armées sont plus fortes quand elles s’allient 

De même, qu’il est plus facile de gagner du terrain ennemi avec un allié, il est précieux d’avoir un ami qui pourra nous aider avec des soldats et généraux. Néanmoins, il faut être très sélectif dans ses alliances parce qu’on se retrouver avec un allié qui finalement combat pour l’ennemi et qui ruine nos efforts. C’est pourquoi il est important de voir clairement avec qui on s’allie et aussi qu’est-ce qu’on peut lui apporter dans cette alliance. Une fois la ou les bonnes personnes trouvée(s), vous avez avec vous une armée qui peut vous aider à conquérir vos plus beaux projets. 

À noter que le dessin ne devrait prendre la forme d’un cercle mais plutôt d’un virus dont les pointes représentent nos points forts et les creux nos défaillances dans différents domaines.

Related posts