You are here

Qu’est-ce que la créatocratie ? Est-ce le monde de demain ?

créatocratie

Creatocratie est un néologisme formé du radical creato pour création et cratie pour pouvoir, il désigne un système dans lequel ceux qui dirigent, ceux qui ont le plus de pouvoir politique et économiques sont ceux qui créent.

Ce système insiste sur le fait que progressivement l’instauration d’une société où la technologie prend de l’importance via l’automatisation des tâches et le développement de l’intelligence artificielle conduira un pan entier de l’économie à se réinventer. 

Nous avons assisté aux prémices de cette révolution étant donné que les possibilités d’internet ont rendu possible la diffusion massive de produits, services et autres objets d’art. La question qu’il faut se poser est en quoi ce changement va-t-il impacter nos vies ? Et quelles sont les meilleures décisions à prendre pour tirer au mieux parti de ce basculement ? 

Tout d’abord, il faut savoir que nous tous avons la capacité d’être créatif dans nos vies quotidiennes. Cependant, nos métiers ne permettent pas toujours d’exprimer cette dimension de nos vies. Il faut en outre avoir conscience que les changements opérés par ce qu’on appelle les nouvelles technologies ont un effet néfaste déjà sur les emplois de millions de gens de par le monde. Concrètement, ces emplois disparaissent sans qu’une transition douce ne se soit opérée pour la plupart d’entre eux. 

L’axe suivant illustre le type de travail qui peuvent être impactés par l’automatisation. On remarque que ceux qui sont les plus résilients face à ce phénomène sont les métiers classés comme créatifs (d’après le livre de Kai-fu Lee, My Journey into AI).

 

Ce qu’il faut avoir en tête c’est que la disruption du monde du travail actuel va donner un visage pré-industriel à l’organisation dans une certaine mesure. Qu’est-ce qu’une société pré-industrielle, c’est une société qui s’appuie sur un socle d’artisans pour réaliser la production de marchandises et denrée tout prenant une forme collective de façon ponctuelle lorsqu’il s’agit de faire la guerre ou de mener à bien des grands travaux tels que la construction de routes ou de fortifications. 

 

L’essentiel de notre création de valeur dépend le plus souvent d’organisations auprès desquelles nous occupons un rôle de spécialiste dont la sécurité est maintenue grâce à notre conformité voire à notre conformisme et surtout à nos capacités à pleinement satisfaire aux exigences du poste. Or, les changements auxquels nous assistons rendent primordiale l’évolutivité du salarié et donc sa capacité d’adaptation. Cette exigence est bien intégrée par les grands groupes qui recherchent de plus en plus de candidats ayant de telles caractéristiques. 

 

Néanmoins, l’agilité d’un salarié ne remplace jamais celle d’un travailleur indépendant qui peut subir en direct les lois du marché qui sont parfois impitoyables. Comme vous le savez déjà, notre monde économique change au gré des calculs de processeurs. 

La compétition frontale se fait avec la machine, ainsi la réalité dépassera la fiction pour tous ceux qui ne prennent pas sérieusement le virage imposé par ce nouveau paradigme. 

Pensez-vous comme créateur car cela vous obligera à faire l’effort de création qui peut ensuite être répliqué sur l’ensemble des facettes de votre vie personnelle et professionnelle. 

Une approche créative implique de cultiver un esprit fluide comme l’eau non rigide comme le bois qui peut rompre. 

 

Enfin cultiver votre compassion, d’après Kai-Fu Lee, cette valeur vous rend elle aussi résilient face à ce monde professionnel qui change. Vous trouverez ainsi ci-après l’impact de l’IA sur l’emploi que l’on peut caractériser de 4 manières différentes. 

Le quadrant : 

(1) : en bas à gauche,  les emplois sont voués à disparaître à terme car l’humain n’apporte pas d’avantage comparatif que ce soit en terme de créativité ou de compassion. 

(2) : en haut à gauche : les emplois vont devoir placer l’IA au centre leur travail, les humains assurant l’interaction avec les clients ou le public

(3) : en bas à droite : les humains et la machine collaborent, l’un apportant la créativité, l’autre la capacité d’analyse 

(4) : en haut à droite, l’humain reste le seul maître à bord, l’IA lui étant subordonné

Ci-après vous trouverez une liste plus concrète des emplois qui sont menacés ou pas selon les catégories mentionnées plus haut.  

Related posts

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com