You are here

La satisfaction comme levier de productivité

satisfaction

La pensée dominante nous invite à garder constamment à l’esprit une forme d’insatisfaction pour toujours en faire plus. Si cet état d’esprit est bon à court terme, il est selon moi néfaste à long terme. Le but de la productivité est de dégager plus de temps pour faire ce que l’on aime, à quoi bon dès lors cultiver l’insatisfaction ? 

Il est important de se fixer des objectifs ambitieux chaque semaine, le problème survient à mon sens lorsque ces objectifs nous paraissent trop gros et qu’ils nous démotivent. Il est préférable de se fixer un seul grand objectif quotidien et des souhaits à réaliser si nous avons le temps et l’énergie pour le faire. Ainsi, cela vous donnera à la fois clarté et confiance.

Lorsque votre grand objectif quotidien est atteint, vous ressentez une sensation de bien-être sur laquelle vous pouvez surfer. Si vous avez déjà atteint votre objectif, votre bonne humeur et confiance vous serviront de propulseur vers les souhaits que vous avez sans avoir à travailler sous pression. Vous serez efficace mais détendu, ce qui peut sembler être un paradoxe. Pourtant, c’est un état favorable pour concrétiser toutes les tâches qui ne requièrent pas un extrême niveau de créativité

Ainsi, il n’est pas nécessaire d’entretenir un sentiment de mécontentement tout au long de la journée pour être productif. Essayer d’atteindre un sentiment de satisfaction dès que possible (en atteignant un objectif ambitieux) permet d’améliorer l’estime de soi et le bonheur tout simplement. La productivité n’est pas une fin, c’est simplement une façon de contrôler un peu plus le temps qui nous file entre les mains, c’est une manière détournée d’être plus heureux dans un monde qui va à toute allure.

Related posts