You are here

Dépassez le maître

maître

Pour progresser rapidement dans un domaine, il convient de suivre les pas de maîtres qui ont excellé dans ce même domaine soit parce qu’ils ont eu des résultats incroyables, soit parce qu’ils ont réussi à théoriser et systématiser les étapes qui les ont amenés à  atteindre un certain degré d’excellence.

Être informé(e) quand le club xThinking ouvre des places

Le complexe de l’adepte

L’un des principaux problèmes de cette démarche est qu’on peut en venir à développer le “complexe de l’adepte”, c’est-à-dire que d’une part on idéalise l’exemple que l’on suit tout en se croyant incapables de le dépasser.

Le complexe de l’adepte est problématique en ce qu’il met d’office une limite aux progrès que l’on pourrait réaliser (correspondant au niveau atteint par le dit maître). 

Combattre le complexe de l’adepte 

Pour combattre cette idéalisation, il vous faut humaniser votre modèle. Il faut que vous arriviez à déconstruire tous les mythes qui ont pu être élaborés autour de sa personne tout en essayant de “rentrer dans son esprit”. Il est nécessaire que vous vous rendiez compte que ce qui vous sépare de cette personne n’est ni plus ni moins que du travail, du dévouement, de l’obstination, trois choses que vous pouvez vous même développer en vous D’autre part, il est essentiel de trouver les failles chez cet individu afin de ne pas faire de cette personne une icône.

Il vous faut également changer de vocable. N’employez pas de termes tels que “génie”, “don du ciel” etc. puisque cela contribuera à développer chez vous un état d’esprit fixe (ou “fixed minset”) qui vous empêchera de croire en vos possibilités de progrès. 

Pour déconstruire le maître, ayez plusieurs maîtres 

Pour éviter ce phénomène de “guruisation”, il vous faut avoir plusieurs exemples auprès de qui vous inspirer. En ayant une multiplicité de modèles, vous vous rendez compte ou du moins, vous saurez inconsciemment que la réussite est possible puisque plusieurs personnes ont réussi à exceller. 

Ensuite, il vous faut prendre ce qui a de bon chez chacun de ces modèles pour concocter votre propre recette.  

Enfin dépasser le maître

Il vous faut ensuite savoir quel est l’élément qui vous distinguera de ces maîtres : votre ingrédient secret, votre propre sauce. Si vous imitez constamment ceux qui vous ont précédé, vous ne pourrez que rester dans leur ombre, ceci explique pourquoi il est plus que nécessaire de penser à un ou plusieurs ingrédients qui vous distinguent et qui vous permettront de les surpasser. 

Pour opérer une telle réflexion, vous vous devez de puiser dans ce que vous êtes et faire preuve de créativité notamment grâce à une fluidité d’idées. La fluidité d’idées consiste à s’inspirer d’un domaine totalement différent pour créer de nouveaux modèles dans son propre domaine. Par exemple, utiliser une approche minimaliste issue de la tradition zen japonaise pour créer un téléphone (cf. iphone). 

Quand vous puisez dans ce que vous êtes, personne ne peut vous distancer, vous avez un avantage sur les autres. Ce travail est peut-être le plus profond puisqu’il implique une très bonne connaissance de soi, une mise à nue qui peut être inconfortable, pourtant c’est celle que tous les grands de ce monde ont suivie avant vous.

L’humilité : une alliée dans votre accomplissement

Puisque le chemin vers la maîtrise est long, il faut éviter de se perdre dans des considérations narcissiques qui vous empêchent en réalité de donner le meilleur de vous-même. Ce reflet dans le miroir que vous contemplez vous détourne de votre labeur et cela présente des interruptions, des distractions qui peuvent avoir un effet délétère sur vos résultats. Ceci explique pourquoi vous devez faire de l’humilité votre alliée. L’humilité vous permet de concentrer vos efforts sur le travail, c’est-à-dire de vous “perdre” dans la pratique délibérée. 

Sprezzatura

L’un des signes que vous vous rapprochez de la maîtrise est la sprezzatura que vous pouvez dégager. La sprezzatura désigne l’impression que l’on donne de faire quelque chose avec calme et aisance voire nonchalance. Son contraire serait donner l’impression que l’on fournit beaucoup d’efforts pour parvenir à un résultat. La sprezzatura est souvent ce qui caractérise les grands sportifs (ex: Zidane), artistes ou artisans qui accomplissent avec grâce des tâches qui nous semblent âpres et difficiles. La sprezzatura est un bon indicateur mais il ne faut pas la chercher volontairement (autrement elle ne sera que feinte), le moment venu (après une somme de travail conséquente et un certain talent) elle se dégagera de nous-même. 

L’importance de l’interdit

Pour exceller, il faut faire certaines choses et s’abstenir d’en faire d’autres. La maîtrise est plus que tout un processus d’élimination. C’est pourquoi l’interdit joue un rôle important ici. Il nous permet de rester focalisé et nous empêche d’envisager certaines options. L’interdit détruit la zone grise qui peut exister dans notre esprit lorsque nous n’avons pas défini de règles précises. L’interdit permet à la fois un simplification de la prise de décision et d’action. Il est donc plus qu’essentiel de définir un ensemble de règles claires à suivre qui peuvent être mises à jour de façon ponctuelle. Votre code d’éthique sera votre feuille de route vers l’expression de votre excellence. 

Travailler en fractionné

Un travail efficace a besoin d’être contrebalancé par une réflexion efficace pour corriger ce qui ne va pas et valoriser ce qui fonctionne. C’est pourquoi il est important d’avoir deux casquettes : celle de l’architecte (le stratège) et celle du maçon (l’exécuteur) de manière à travailler en mode fractionné. Vous pouvez définir vous-même le rythme de ces fractionnements en fonction des pratiques de votre métier et de la stratégie que vous avez employée. Vous pouvez avoir une approche 80 / 20, c’est-à-dire 80% maçon et 20% architecte et ajuster au fur et à mesure afin de trouver la proportion idéale. Si vous êtes trop polarisé sur l’un vous n’avancerez pas (trop architecte) ou vous verrez un décalage entre vos efforts et vos résultats (trop maçon). 

À noter : l’approche stratégique n’est pas une approche narcissique, ce que vous regardez, ce sont vos efforts et les stratégies que vous pouvez employer 

close

✨Recevez gratuitement la fiche audio et la fiche d'activités de "Trouvez vos forces maintenant" de Tom Rath 📈

Je hais les spams et protège vos données personnelles

Related posts

3 Thoughts to “Dépassez le maître”

  1. Très bel article ! Merci. Personnellement j’avoue évoluer en 2 phases avec mes modèles : admiration inconditionnelle PUIS je me rends compte qu’ils sont certes admirables mais qu’ils ont leurs défauts et que je n’ai pas moins de potentiel (enfin ça dépend des domaines). Bizarrement c’est en apprenant à me connaître que j’arrive à mieux juger et ne plus (essayer de ne plus) tomber dans le fanatisme inconditionnel.

  2. j’adore ton idée de fractionner car en ingénierie c’est ce qu’on fait toujours – l’architecte (le stratège) et le maçon(l’intégrateur, le chef de chantier… (l’exécuteur) de manière à travailler en mode fractionné. Pour moi je le vois comme des composantes temporelle. L’architecte visualise le résultat potentiel finale du futur et l’intégrateur pense au étape au présent pour y arriver. En business , visionnaire et le stratégiste et l’opération. Chacun joue son rôle, et chacun a besoin des autres pour réussir. Et dans chaque rôle, on peut devenir maître.

  3. J’ai découvert le « Sprezzatura » et je suis d’accord que le travail en fractionné est essentiel 😉

Laisser un commentaire

 

 

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.