You are here

Est-il mauvais d’avoir des “bagages” ?

bagages

Pourquoi vous ne devez pas craindre vos “bagages” 

Il n’y a rien de plus effrayant que d’imaginer le vécu traumatisant d’une personne qu’on côtoie qu’elle soit notre amie ou un compagnon de vie.  L’idée qu’une personne ait pu avoir un passé douloureux nous fait froid dans le dos et souvent cela nous repousse. 

Une personne qui entre dans le cercle de notre intimité a toutes les chances d’apporter sa lumière mais également ses problèmes ce qui peut constituer une forme de parasitage. Pourquoi réagissons-nous ainsi ? Est-ce par pur égoïsme ? Les bagages sont-ils toujours mauvais ? 

Tout d’abord, nous avons tous un vécu qui peut être plus ou moins douloureux. Nous arrivons à vivre malgré cela et bien souvent cela nous rend plus fort ou du moins plus profond. La capacité à ressentir et à comprendre autrui est souvent directement liée à la qualité et à la profondeur de notre propre vécu. Il arrive que les gens se protègent de personnes avec des “bagages” parce qu’elles ne savent pas comment aborder une telle situation du fait qu’elle est nouvelle pour eux. Leur manque d’empathie est parfois le résultat d’une vie qui ne leur a pas laissé l’opportunité de développer leur monde intérieur. On peut développer toutefois la compassion par la douceur et la bienveillance, il n’est pas nécessaire d’avoir eu un choc émotionnel négatif. Il faut simplement avoir pu profiter d’un entourage qui a mis en valeur la dimension émotionnelle de la vie et qui ne l’a pas réprimée. 

Ceci explique pourquoi les gens se lient d’amitié fortement lorsqu’ils ont soit eu des expériences communes similaires ou soit lorsqu’ils ont bénéficié d’un entourage qui mettait le même niveau d’importance sur leur dimension émotionnelle. 

Il y a néanmoins un problème, quand ces bagages deviennent un fardeau. Le problème est lorsque ces bagages n’ont jamais été vidés et que la personne n’a pas réussi à surmonter les traumatismes dont elle a fait l’objet. Dans de tels cas, la personne peut devenir toxique pour son entourage, c’est pourquoi les gens tentent de l’éviter : ils ne peuvent pas résoudre les problèmes que la personne devrait elle-même affronter. 

Une amitié consiste en quelque sorte en un échange d’ondes positives et un respect mutuel des limites de chacun. Lorsque quelqu’un est hanté par son passé, il ne peut pas respecter les conditions d’une amitié ou d’un amour sain. C’est pourquoi il est nécessaire d’inspecter les propres traumatismes de sa vie et de quelle manière nous interagissons avec autrui. Laissons-nous nos émotions et notre passé interférer dans notre relation à autrui ? 

Il n’est pas toujours simple de répondre à cette question. Parfois, il suffit de demander ou tout simplement d’observer : faisons-nous fuir les gens ? Si oui, il faut se remettre en question et essayer de résoudre ce qui peut nous rendre infréquentable. 

Les blessures de l’enfance ne sont jamais faciles. Il faut pourtant les soigner, autrement elles vont à jamais empoisonner notre relation avec le monde extérieur.  Nos bagages constituent notre histoire, si nous avons réussi à nous en défaire, nous en sommes sortis grandis. On ne peut pas refaire son passé, aussi il convient de ne pas s’entourer de gens qui ne sont pas prêts à accepter ce que nous avons vécu bien que nous ayons triompher de notre passé. On ne peut pas être ami avec tout le monde, parce que parfois il y a une incompréhension due à des vécus très différents, les autres ont eux aussi besoin d’évoluer pour nous comprendre…

Related posts

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com