You are here

Faut-il rester là où on n’est pas le bienvenu ? 

rester là où on n’est pas le bienvenu

Il y a un proverbe chinois qui dit qu’il n’est pas bon de s’éterniser dans un endroit où l’on n’est pas accepté ni bienvenu. À première vue, cette phrase suggère un manque de persistance ou de courage dans les relations humaines. Néanmoins, on peut se dire que ce n’est pas tout à fait faux. Pourquoi gaspiller son temps ou son énergie avec des gens qui de toute façon ne valorisent pas ces deux ressources étant donné qu’ils nous méprisent ? Voyons ensemble plusieurs raisons qui justifieraient de tracer son chemin dans un tel cas de figure.

Votre temps et votre énergie sont limités

Puisque vous n’avez pas une ressource illimitée de temps ou d’énergie, il est bien plus sage de les dépenser avec parcimonie ou du moins dans des domaines qui vaillent la peine à vos yeux. Lorsqu’on se force, lorsqu’on redouble d’efforts pour se faire aimer, on oublie qu’on pourrait simplement aller voir ailleurs car il existe bel et bien des gens qui nous apprécient à notre juste valeur. Traîner avec des gens qui nous méprisent ou témoignent même une forme de légère condescendance n’est pas viable sur le long terme. Voici quelques raisons qui expliquent cela :

Vous perdez l’estime de vous-même

Lorsqu’on se rapproche de gens qui nous haïssent en secret, cela peut conduire progressivement à un désamour de soi. S’il est bon de “donner sa chance” à quiconque ayant un mauvais jugement à notre sujet au départ, il n’est pas souhaitable de s’obstiner à plaire aux gens. Souvent, le problème vient d’eux, s’ils ne peuvent pas s’améliorer alors ils ne pourront jamais voir votre beauté. Pour repérer si une personne est bonne pour vous, il suffit simplement de voir comment vous vous sentez en sa présence. Vous sentez-vous en insécurité ? Avez-vous envie de plaire à tout prix ? Si tel est le cas, c’est sûrement que la personne avec qui vous êtes ne vous témoigne pas une haute considération. Il n’est pas bon de faire l’étalage de ses qualités pour essayer de faire changer les gens d’avis. Quelqu’un de mature ou de sage devrait voir vos qualités sans que vous n’ayez besoin d’en faire des tonnes.

Vous faites germer le doute

À trop rester de temps avec les mauvaises personnes, vous finissez par douter de vous-mêmes. N’oubliez pas qu’une partie de notre image personnelle se construit dans le regard d’autrui. Si vous donnez la permission à trop de gens de vous connaître intimement en partageant des aspects personnels de votre vie, vous risquez de ne pas être respecté parce que certains pourraient profiter de la connaissance ces informations pour vous nuire. Il est mieux de se dévoiler petit à petit et il faut que les gens méritent d’en savoir davantage en montrant des signes évidents de respect et de compréhension. Le doute est bon dans certains cas puisqu’il contribue à notre humilité et à une distanciation vis-à-vis de nous-même. Par contre trop de doute nous détruit de l’intérieur comme un véritable poison.

Vous compromettez vos valeurs

Quand on donne trop de valeurs aux gens qui nous méprisent, on se ferme à l’amour que l’on pourrait recevoir d’un entourage bienveillant. Quand vous cherchez l’amour ou la reconnaissance auprès de “mauvaises” personnes, vous faites en réalité un choix, celui d’adhérer à un nouvel ensemble de valeurs. C’est pourquoi il est évident de choisir des personnes avec lesquelles on a un socle de valeurs communes fortes. Sans cela, on risque d’errer à la recherche d’une reconnaissance qui finalement nous détourne de l’essentiel.

Pour être résilient, il faut cultiver l’amour de soi

Une personne est forte et indépendante lorsqu’elle arrive à trouver son amour-propre sans recourir à la validation des autres. Pour cela, il faut avoir, il est vrai déjà bénéficié d’un entourage familial aimant. Il n’est pas rare en effet qu’on recherche les mérites ou la reconnaissance à un âge adulte parce qu’on a manqué d’une forme d’amour à un jeune âge. Le problème de cette quête, c’est qu’elle nous dépossède d’un pouvoir qu’on possède néanmoins tous.

Il n’y a pas d’âge pour s’aimer d’un amour véritable

Si vous n’avez pas la chance d’avoir suffisamment reçu d’amour à un jeune âge, vous pouvez toujours faire le choix d’aimer la vertu et elle vous aimera en retour. Lorsqu’on fait dépendre notre bonheur des gens, on devient vulnérable. Par contre, si on arrive à trouver son bonheur par l’application de valeurs qui nous définissent, on s’émancipe de cette relation aliénante. Si vous n’avez pas encore de personne qui vous aime fort dans votre entourage, aimez la vertu et elle vous offrira bonheur et amour de soi lorsque vous la pratiquez.

L’immigration 

Toutes ces explications trouvent un sens pratique. L’une des manifestations les plus emblématiques, c’est l’immigration. Lorsque vous émigrez, vous choisissez d’aller rejoindre une société différente de vous. Il n’est pas rare de ne pas être bien accepté et ce, malgré vos efforts. Si vous voyez que vous n’arrivez pas à changer cette situation, je vous conseillerai, si vous le pouvez aussi, d’aller rechercher une société plus accueillante. Bien sûr, il n’existe pas un endroit où vous n’aurez aucun problème, mais si vous vous donnez comme priorité de vivre en harmonie avec les gens qui vous entourent, vous avez trouvé un ingrédient essentiel du bonheur. Il serait dommage de s’en priver.

Pour résumer :

Il est préférable de vivre avec des gens qui ne nous méprisent pas.
Il faut toujours donner sa chance aux gens de voir notre vraie valeur et ce plusieurs fois si nécessaire.
Votre temps et votre énergie sont limités, il est plus sage de les consacrer à des gens qui vous aiment (et que vous aimez en retour, cela va de soi).
Si vous voyez un réel refus de vous traiter en égale malgré vos efforts, il est préférable de chercher l’amour ailleurs par la pratique de la vertu notamment.

Related posts

Laisser un commentaire

Guide vers l'entrepreunariat

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.