You are here

Sapiens : pourquoi avons-nous dominé le Globe ?

Sapiens

Leçons à tirés d’un livre best-seller qui parle l’anthropologie : Sapiens de Yuval Noah Harari

3 révolutions ont façonné l’humanité :

  • La Révolution Cognitive : il y a 70 000 ans
  • La Révolution Agraire : il y a 12 000 ans
  • La Révolution Scientifique : il y 500 ans

Plusieurs espèces humaines ont cohabité simultanément sur Terre dans différentes parties du globe. Elles ont toutes pour ancêtre commun l’australopithèque qui vivait en Afrique il y a 2,5 millions d’années. On peut notamment citer :

  • l’homo neanderthalensis (l’homme de Neandertal) qui vivait en Europe jusque dans une partie de l’actuelle Russie.
  • L’homo erectus qui vivait en Asie
  • L’homo floresiensis qui vivait dans l’actuelle Indonésie

Les différentes espèces du genre HOMO ont évolué différemment au cours de plusieurs milliers d’années en raison d’une adaptation au milieu dans lequel elles vivaient.

Selon l’auteur la suprématie de Sapiens sur les autres espèces vient de ses capacités cognitives qui lui ont permis d’avoir un langage plus élaboré permettant la narration de mythe et d’histoires fictives. Ces histoires ont permis aux Sapiens de collaborer dans des groupes plus grands alors que les autres espèces en étaient incapables. Sapiens, par sa capacité à s’organiser a contribué à l’extinction des autres espèces Homo avec lesquelles il coopérait lors de ses migrations et son expansion dans le Globe. Par ailleurs, des études génétiques ont montré que l’humanité actuelle partage un faible pourcentage de patrimoine génétique avec les autres espèce d’Homo. Ceci montre qu’il y a eu des union d’espèces différentes à différents moments.

D’autre part, l’espèce humaine n’a que très récemment été en haut de la chaîne alimentaire. Ce n’est en effet qu’il y a 400 000 ans que l’homme a supplanté la première place de prédateur. Cette caractéristique fait que nous avons une propension à la cruauté plus que d’autres espèces en raison du sentiment (celle de nos lointains ancêtres) d’être menacés. L’homme a vécu des millions d’années au milieu de la chaîne alimentaire se contentant bien souvent que des carcasses laissées par des prédateurs plus féroces.

La découverte du feu a permis de réduire considérablement le temps de digestion des hommes ce qui leur a permis à leur cerveau de travailler davantage.

  • La Révolution Agraire

La révolution agricole a permis un développement démographique sans précédent des hommes. L’agriculture a engendré la construction de sociétés de plus en plus complexes du fait même de cette démographie. Il y a à la fois une hiérarchisation plus importante de la société autour de trois ordres : le sacré, le pouvoir militaire et le travail productif. On assiste à une spécialisation qui permet une augmentation de la capacité productive mais qui se fait également via l’asservissement d’autres hommes.

  • La Révolution Scientifique

La révolution scientifique du 16 ème siècle est finalement une révolution de l’ignorance : l’homme prend conscience que beaucoup de ses dogmes sont faux. Cette prise de conscience engendre une distanciation progressive vis-à-vis de la religion ce qui permet le développement des découvertes scientifiques. On passe de sociétés dominées par le religieux à celles dominées par la raison et la science. Simultanément à cette découverte des Amériques, on assiste à une unification du monde grâce à la monnaie, ce qui constitue la première mondialisation.

 

L’auteur évoque également la condition des animaux domestiques qui est selon lui abominable et qu’il qualifie comme étant l’un des pires crimes de l’histoire. Il avance également l’idée que l’homme actuel est vraisemblablement moins heureux que les hommes de la période pré-cognitive. Enfin, devant les progrès de la science il parle d’une transformation progressive de l’humanité vers l’âge de l’« homme dieu », dans lequel l’homme aura vaincu la mort.

Pour en savoir davantage :

Related posts