You are here

La vendetta, une clef de compréhension des rapports humains

vendetta

La culture de l’honneur – et la vendetta qu’elle implique – est très répandue sur le pourtour méditerranéen. On y retrouve certains piliers qui structurent l’unité familiale et la cohérence sociale à l’échelle de villages ou du bourg.

La principale fonction de la vendetta est d’assurer le respect et a fortiori la sécurité d’une famille ou d’un groupe plus large. Si celle-ci est prête à défendre bec et ongles son honneur, il sera plus difficile pour un rival de ressortir indemne d’un affront. En étant intransigeante à l’égard de ceux qui essaient d’entacher sa réputation, une famille envoie un message clair : elle n’est pas une proie facile et ceux qui veulent lui faire une éventuelle offense doivent y réfléchir à deux fois.

La réputation d’être coriace assure à la tribu une paix que peu de gens voudraient perturber. Dans des régions où l’État de droit ne s’applique pas toujours, la loi du clan est bien plus prégnante et efficace pour assurer la sécurité des membres d’une famille que la justice républicaine.

Bien sûr, cette approche entre en conflit frontal avec ceux qui n’ont pas grandi dans une culture de l’honneur. Ils ont jusqu’alors été protégés par l’État et ne voient donc pas le besoin de veiller à leur réputation comme à la prunelle de leurs yeux. Dans une configuration hybride où coexistent ces deux cultures de la justice, il peut être difficile de cohabiter tant les codes sont opposés.

La culture de l’honneur implique que la famille fasse corps avec chaque individu, en réalité l’individu n’existe pas vraiment, il est le maillon d’une chaîne clanique. À l’inverse dans les pays modernes où cette culture de l’honneur a disparu, l’individu est plus libre mais aussi plus démuni s’il subit les affres d’un groupe qui veut lui nuire.

Dans le cas où l’État est défaillant, on comprend pourquoi il y a parfois un retour de la vendetta dans des territoires où la justice ne s’applique pas systématiquement. Quand l’État fait défaut, ce sont les vieux mécanismes tribaux qui refont surface. Étant donné qu’ils ont organisé les sociétés humaines pendant des millénaires, ils trouvent une compréhension immédiate et implacable pour tous ceux qui comprennent la loi du Talion et ses conséquences.

Related posts

Laisser un commentaire

 

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.