You are here

3 enseignements tirés du livre Quiet de Susan Cain

introverti

Le monde appartiendra-t-il aux introvertis ?

1 – Dites-moi ce dont vous parlez et je vous dirai qui vous êtes

Préférez-vous parler du dernier fait divers ou bien et d’un thème philosophique profond ? Si vous optez pour un sujet philosophique, c’est que vous êtes introverti, sinon c’est vous appartenez à la communauté des extravertis. Voici ce qui semblerait être la manière simple de distinguer deux types de personnalité. Les introvertis sont identifiés comme étant « fortement sensibles », ce qui les conduits à traiter beaucoup plus profondément l’information extérieure qu’ils reçoivent. C’est pour cette raison qu’un introverti n’apprécie guère les situations à forte stimulation.

2 – La culture occidentale met les extravertis sur un piédestal

L’introversion est associée à la timidité dans notre culture, ce qui n’est pas la même chose. La timidité c’est la peur sociale d’être désapprouvé ou humilié. Au contraire, l’introversion est simplement la préférence pour un environnement qui ne soit pas trop stimulant, selon les mots de l’auteur. Etant donné cette association entre ces deux termes, la société aura tendance à valoriser l’extraversion qui sera associée au courage. Là aussi, c’est une erreur car le courage c’est de faire ce dont on a peur entre autres, cela ne dépend pas de l’introversion ou l’extraversion qui sont simplement une préférence pour le monde intérieur ou extérieur. Nous évoluons donc dans un monde qui met en avant les extravertis. Sauf que lorsqu’on souhaite à tout prix devenir extraverti, on renie une partie de notre potentiel d’introverti. Il faut jouer avec ses forces et ne pas essayer de ressembler à quelqu’un d’autre. Les entreprises et le monde du divertissement ont longtemps laisser la part belle aux extravertis. Ce n’est que très récemment que le 7ème arts ou les séries ont donné un rôle plus prépondérant aux personnages introvertis, cependant ceux-ci restent minoritaires. Fort heureusement, beaucoup de domaines artistiques sont dominés par des personnalités introverties : littérature, la BD, la peinture, la sculpture etc.

3 – Être introverti est une chance ?

De par leur tempérament, les introvertis ont tendance à moins être sujets au multitâche que les extravertis, ce qui leur permet de se concentrer davantage sur une seule chose à la fois. Ceci leur permet d’apprendre mieux que les extravertis et cela leur donne aussi une capacité à atteindre plus facilement l’état de flow à savoir un niveau d’engagement et de travail très fort qui leur permet de faire abstraction d’eux-mêmes et d’être totalement plongé dans leur tâche. Le flow est un état qui concilie à la fois haute productivité et une sensation de bien-être profond. C’est l’état psychologique de travail optimum selon le théoricien du concept de flow. D’autre part, il semblerait que l’introversion ou l’extraversion soient héritées dans une proportion de 40% à 50% mais le reste est lié à l’environnement culturel et les différentes expériences vécues.

Les introvertis ont plus de propension à retarder la gratification de leur travail, ce qui leur permet d’être plus persistants que les extravertis, notamment en ce qui concerne les études scolaires ou l’acquisition de nouvelles compétences en général. Michael Jordan, Steve Jobs ou Mark Zuckerburg se définissaient eux-mêmes comme des introvertis, peut-être que cela a été la raison de leur succès et de leurs prouesses.

Related posts