You are here

Cultiver 3 qualités des hommes du nord

Il n’est pas nécessaire d’avoir les cheveux blonds pour rendre hommage aux Vikings. Que vos ancêtres soient nés en Europe ou ailleurs, vous pouvez à votre niveau honorer 3 qualités essentielles des hommes du nord mais aussi de tous les peuples qui ont su conserver leur identité d’origine. Vous pouvez, autant que vous êtes, faire vivre quotidiennement 3 valeurs qui vous aideront à vous connecter à l’esprit de vos lointains ancêtres. Voyons quelles sont ces valeurs.

Le courage

Le courage est une vertu essentielle pour tous ceux qui cherchent à garder leur identité intacte. Vous avez l’opportunité chaque matin d’incarner le courage en vous opposant d’une façon ou d’une autre à quelqu’un qui veut vous imposer sa volonté. Le courage bien souvent se résume à savoir dire “non”. Développez votre volonté et votre courage par une pratique quotidienne qui vous expose à une forme de “risque”. Cultiver le courage physique et intellectuel, les deux sont intimement liés. Le courage physique sans le courage intellectuel fera de vous une brute alors qu’un courage intellectuel sans un courage physique fera de vous tout au plus un beau parleur. Le courage physique est la métaphore du courage intellectuel : votre corps peut être utilisé pour s’opposer à une autre force quelle qu’elle soit (arts martiaux, musculation etc.). De ces contacts répétés, vous allez pouvoir développer votre musculature, votre adresse et votre endurance. Il en va de même pour le courage intellectuel qui est de s’opposer à la volonté des autres par sa propre volonté et animé d’un sentiment de justice. Plus vous êtes capable de répéter ces actes de courage dans votre vie quotidienne, plus vous serez amené à faire du courage votre seconde nature.

La recherche de la justice

L’esprit de justice est la principale motivation de ce qu’on appelle le courage intellectuel. Savoir ce qui est juste et ne pas agir en conséquence, c’est manquer de courage. Essentiellement, le courage consiste à suivre ce qui relève de la justice en notre for intérieur.

Résister

Résister à la domination peut prendre différentes formes. Cela ne consiste pas exclusivement à faire preuve de panache ou d’une fougue, non, ce peut être plus discret, plus profond. Résister se résume parfois qu’à s’éduquer, apprendre, se transformer de l’intérieur. Puisqu’on est submergé d’une culture de masse qu’on n’a pas véritablement choisie, le plus grand pilier de la résistance à l’uniformisation des cultures, c’est de garder le fil invisible qui nous connecte à nos lointains aïeux. La mondialisation est un projet à la fois économique et culturel. S’opposer à cette lame de fond à sa propre échelle nous oblige à effectuer un travail de recherche de sources différentes voire déviantes par rapport aux discours officiels. C’est également affûter son esprit critique en décidant volontairement de refuser de s’abreuver à la source des médias grand public qui n’ont que pour vocation première que de nous uniformiser.

Le premier acte de résistance passe par une volonté de se reconnecter à sa source par des moyens ancestraux. Pour pouvoir être résilient face à des tentatives de nous uniformiser, il faut pouvoir devenir une cruche pleine parce que la nature a horreur du vide. Si vous ne cultivez pas et adoptez un référentiel de valeurs que vous aurez patiemment fait mûrir dans votre cœur et votre esprit, vous serez en proie à une culture de masse, désincarnée qui n’est là que pour vous faire oublier d’où vous venez et qui vous auriez pu devenir. Soyez patient et ténébreux, parfois les plus grandes batailles sont celles qui se livrent dans le silence d’une librairie. Si vous avez l’endurance pour façonner votre caractère, votre cœur et votre esprit, vous arrivez à résister aux futurs assauts de la modernité qui échouera à faire de vous un clone, fruit d’une culture disparate et incohérente. Résistez autant que vous le pouvez, allez chercher la vérité comme l’ont fait vos ancêtres auprès de druides et autres hommes et femmes éclairés, mais avant tout, ne soyez pas passif. Un navire qui ne maintient pas un cap de manière active, part à la dérive et finit tôt ou tard par sombrer.

La transmission

De même que nous sommes responsables de notre propre apprentissage et éducation, nous avons tout autant la responsabilité de transmettre à la nouvelle génération et autour de soi ce que nous avons découvert. La connaissance, à l’instar du bonheur, ne décroît pas quand on la partage. Les liens familiaux et tribaux qui unissaient les civilisations païennes avaient pour vocation la perpétuation des rites et savoirs ancestraux. C’est pourquoi la famille est le creuset du maintien des traditions ancestrales, a fortiori vikings.  L’école qui eut pour effet de délier cette chaîne de transmission pour imposer des idées et une vision particulière du monde, s’est donc par essence construite en opposition aux valeurs familiales. Là où avant on apprenait un métier et un savoir-faire en famille (d’où les noms de métiers tels que Lefèvre – forgeron -, Boulanger ou encore, Charpentier), l’école eut pour ambition de former des travailleurs. Les artisans qualifiés sont devenus des ouvriers dont les compétences étaient moins appréciées parce que spécialisées et donc facilement remplaçables. Il y a donc dans le culte des valeurs familiales, matérialisé par la fondation d’une famille, la volonté de s’opposer à cette marche inexorable qui broie les peuples pour les individualiser. Un individu – même si c’est le parangon de liberté qu’on essaie de nous vendre – sera toujours plus fragile qu’un clan ou qu’une famille. Si vous êtes individualisé, vous êtes isolé, vulnérable, comme lorsqu’une armée ennemie tente de séparer les membres d’un régiment afin de fondre sur eux comme les lions s’emparent d’un buffle esseulé. Créez des liens familiaux, des liens tribaux, un clan en somme. Si vous ne le faites pas, vous allez vous accrocher à des chimères comme celle qui consiste à faire de l’entreprise pour laquelle vous travaillez votre propre famille. Certains patrons l’ont bien compris, ils savent que nos instincts claniques remontent à des époques immémoriales, ils tenteront de faire de leur logo ou leur nom commercial, les armoiries pour lesquelles vous prêterez un serment solennel. Ne soyez pas dupe, ne tombez pas dans le piège, votre famille est à la maison et il vous faut la bâtir. Elle ne se trouvera jamais dans un box de bureau sans fenêtres ni couleurs chaudes.

Related posts

Laisser un commentaire

 

Vous allez recevoir le document.

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Politique de vie privée.